Pierre Maudet sera jugé par le Tribunal de police

Le Tribunal de police jugera Pierre Maudet et quatre autres personnes. Le Ministère public ...
Pierre Maudet sera jugé par le Tribunal de police

Pierre Maudet sera jugé par le Tribunal de police

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Le Tribunal de police jugera Pierre Maudet et quatre autres personnes. Le Ministère public a annoncé lui avoir adressé mardi un acte d'accusation dirigé contre le conseiller d'Etat, son ex-chef de cabinet, deux entrepreneurs et un fonctionnaire.

Début juillet, le Parquet confirmait le renvoi en jugement des prévenus pour les faits relatifs au voyage à Abu Dhabi en novembre 2015. Actives dans l'immobilier, deux connaissances de Pierre Maudet avaient organisé ce séjour auquel avaient aussi pris part sa famille et son chef de cabinet de l'époque. La facture de plusieurs dizaines de milliers de francs avait été réglée par le prince héritier de l'Emirat Mohammed bin Zayed Al Nahyan.

Le Ministère public entendait aussi poursuivre le conseiller d'Etat pour le sondage réalisé en sa faveur en 2017 et qui avait coûté plus de 30'000 francs. Il s'est avéré que cette opération a été financée et mise sur pied par les deux entrepreneurs qui ont organisé le voyage à Abu Dhabi.

En outre, certains prévenus devraient être jugés en lien avec la procédure suivie par le Service de police du commerce pour la délivrance de l'autorisation d'exploiter l'établissement l'Escobar, alors que le dossier était incomplet, et pour des faits de violation du secret de fonction. Le communiqué de presse diffusé mardi par le Ministère public n'indique rien sur les faits retenus dans l'acte d'accusation.

Procès et élection

Ce communiqué ajoute sommairement avoir notifié aux parties une ordonnance de classement partiel portant sur les faits non retenus dans l'acte d'accusation. Un classement a été ordonné concernant des financements par le groupe hôtelier Manotel de la soirée d'anniversaire de Pierre Maudet en mars 2018 et des comités de soutien du magistrat dans le cadre de sa campagne électorale.

'Le renvoi en jugement était annoncé depuis le mois de juin. Cet acte d'accusation ne contient rien de nouveau', a réagi Grégoire Mangeat, avocat de Pierre Maudet. Et de préciser que 'les reproches sont toujours aussi fragiles' concernant son client.

Le procès aura lieu ces prochains mois. Alors que cette affaire empoisonne la vie politique genevoise depuis deux ans, Pierre Maudet s'est récemment vu retirer provisoirement la gestion de son département par ses collègues. S'estimant victime d'une cabale, il a annoncé jeudi sa démission et sa candidature à sa propre succession. L'élection complémentaire devrait se tenir au début du mois de mars.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus