Environ 1700 anti-avortement ont manifesté à Berne

Environ 1700 opposants à l'avortement se sont réunis samedi sur la Place fédérale de Berne ...
Environ 1700 anti-avortement ont manifesté à Berne

Environ 1700 anti-avortement ont manifesté à Berne

Photo: Keystone

Environ 1700 opposants à l'avortement se sont réunis samedi sur la Place fédérale de Berne, selon les organisateurs de la 'Marche pour la vie'. Celle-ci s'est déroulée de manière paisible, mais sous la protection de la police.

Plusieurs intervenants sont venus témoigner, dont deux femmes qui ont 'impressionné le public', soulignent les organisateurs dans un communiqué. L'ancien conseiller national Jean-Pierre Graber (UDC) s'est également exprimé.

Le Jurassien bernois a souligné qu'une série de décisions populaires des quarante dernières années a mené à des ruptures toujours plus nombreuses avec les normes judéo-chrétiennes de la protection de la vie. 'Cela concerne le début de la vie. Pour ce qui est de la fin de la vie, des pressions toujours plus intenses visent à ancrer dans la loi l'assistance au suicide, voire même l'euthanasie active dans certains cas', a-t-il souligné, cité dans le communiqué.

La manifestation s'est terminée par un culte interconfessionnel. Deux messages courts ont été délivrés par les pasteurs Sabine Aschmann (TG) et Ruedi Nussbaumer (SZ).

Participation internationale

La 'Marche pour la vie' s'est déroulée pour la première fois à Berne. Placée sous le slogan 'Digne de la vie tout au long de la vie', elle s'oppose à l'avortement et en particulier au diagnostic préimplantatoire.

Des participants de toutes les régions de Suisse étaient présents. Ils ont reçu le soutien de groupes militants pour la protection de la vie venant de Pologne, d'Autriche et d'Allemagne.

La majorité des participants se sont rendus directement sur la place avec des douzaines de bus. A l'origine, un cortège était prévu à travers la ville.

Mais la police a par mesure de sécurité limité la manifestation à la place située devant le Palais fédéral. Elle en a hermétiquement bouclé les accès. De nombreux policiers en tenue anti-émeute se tenaient prêts à intervenir.

Contre-manifestation

Ils ont maintenu à distance, sur la Bärenplatz, à quelques dizaines de mètres du Palais, un peu plus d'une centaine de contre-manifestants. Ces derniers ont néanmoins tenté de perturber la manifestation en faisant du bruit au moyen de klaxons et autres instruments de fortune.

Le slogan 'Mon corps, ma décision' était lisible sur leurs pancartes. On trouvait parmi les contre-manifestants emmenés par les cercles de gauche et féministes plusieurs homosexuels qui reprochent aux activistes chrétiens des positions homophobes.

Depuis le début de l'après-midi, la police effectuait des contrôles de personnes et de véhicules dans la vieille ville. Aucun incident n'a été signalé.

La 'Marche pour la vie' a été organisée à Zurich entre 2010 et 2015. Elle sera reconduite pour une huitième édition en 2017. Le lieu n'est pas encore décidé.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus