Plan d'études scolaires: les Thurgoviens soutiennent leur exécutif

Le gouvernement thurgovien restera seul compétent en matière de plans d'études scolaires. Les ...
Plan d'études scolaires: les Thurgoviens soutiennent leur exécutif

Plan d'études scolaires: les Thurgoviens soutiennent leur exécutif

Photo: Keystone

Le gouvernement thurgovien restera seul compétent en matière de plans d'études scolaires. Les citoyens du canton balaient une initiative exigeant que le plan harmonisé alémanique et ses successeurs soient soumis au parlement, voire au peuple, en cas de référendum.

Les votants ont rejeté nettement dimanche, à 75,31%, l'initiative d'une large alliance emmenée par des députés issus de la plupart des partis. Le taux de participation a atteint 40,70%.

Un 'oui' aurait pu remettre en cause l'entrée en vigueur du plan d'études alémanique 'Lehrplan 21', prévue en août prochain. Les initiants reprochaient au plan d'études alémanique de ne pas se limiter à la transmission du savoir de base et craignaient que l'enseignement de deux langues étrangères à l'école primaire ne surcharge les élèves.

Le français en question

En Thurgovie, le parlement a approuvé en 2014 une motion exigeant que le français soit retiré du degré primaire et enseigné dès l'école secondaire seulement. Cette décision avait provoqué un tollé en Suisse romande et incité le Conseil fédéral à intervenir: un projet de modification de la loi sur les langues vise à garantir l'enseignement d'une deuxième langue nationale au primaire.

Le plan d'études formulé par le gouvernement thurgovien comprend désormais une version intégrant le français au primaire, et une autre qui prévoit son enseignement à partir du secondaire. Le Grand Conseil doit trancher au printemps prochain sur la base d'une modification de la loi scolaire.

En rejetant l'initiative, les Thurgoviens ont suivi l'avis de leur parlement et de leur gouvernement. L'exécutif avait rappelé qu'un plan d'études ne constitue qu'une structure de base, le rôle des enseignants étant déterminant dans la transmission du savoir.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus