Plus de 340'000 signatures pour la pétition des pharmaciens

Les pharmaciens ont remis mardi à la Chancellerie fédérale leur pétition 'Bien soigné, demain ...
Plus de 340'000 signatures pour la pétition des pharmaciens

Plus de 340'000 signatures pour la pétition des pharmaciens

Photo: KEYSTONE/PPR/ALESSANDRO DELLA VALLE

Les pharmaciens ont remis mardi à la Chancellerie fédérale leur pétition 'Bien soigné, demain aussi'. Le texte, muni de 341'688 signatures, s'oppose aux coupes voulues par le Conseil fédéral dans le domaine des soins de premiers recours.

Il n'a fallu que 60 jours pour récolter les paraphes, a indiqué PharmaSuisse dans son communiqué. C'est le signe clair que la population tient à bénéficier de soins médicaux personnalisés et de proximité pour lesquels les pharmacies jouent un rôle important.

Les signataires ne veulent pas des mesures d'austérité prévues par le Conseil fédéral. Le texte des pharmaciens vise en particulier l'adaptation de la part relative à la distribution, qui rémunère les prestations logistiques du pharmacien. Le Conseil fédéral entend économiser environ 50 millions de francs par an dans ce domaine.

La pétition s'insurge aussi contre l'introduction d'un prix de référence pour les médicaments génériques. Le Conseil fédéral veut introduire ce système pour les médicaments dont le brevet a expiré afin de réduire les dépenses maladie. L'assurance obligatoire ne rembourserait que ce prix et pas au-delà. Cette mesure pourrait aller jusqu'à 480 millions d'économies.

Pour PharmaSuisse, ces coupes pourraient menacer les officines déjà sous pression. Environ 20% des pharmacies connaissent des difficultés financières en raison de revenus faibles et selon une étude mandatée par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), les mesures d’économies pourraient se traduire par la fermeture d'enseignes.

Les pharmaciens soutiennent qu'ils font déjà leur part pour réduire les coûts dans la santé. En tant que prestataires de soins de premier recours, ils contribuent au premier triage des patients et apportent des solutions immédiates à leur clientèle. En outre, seuls 4,2% des primes d'assurance maladie sont générés par les pharmacies.

/ATS
 

Actualités suivantes