Plus de poissons volants au Sechseläuten de Zurich

Une coutume ancienne mais contestée sera abandonnée à Zurich. Il n'y aura désormais plus de ...
Plus de poissons volants au Sechseläuten de Zurich

Plus de poissons volants au Sechseläuten de Zurich

Photo: Keystone

Une coutume ancienne mais contestée sera abandonnée à Zurich. Il n'y aura désormais plus de lancer de poissons morts dans le public lors de la fête du Sechseläuten, fête printanière censée chasser la saison froide par la mise à feu du bonhomme d'hiver.

Cette curieuse pratique était critiquée depuis longtemps déjà par les protecteurs des animaux. Mais ce sont les pêcheurs professionnels qui lui donnent finalement le coup de grâce.

Jeter des poissons morts dans la foule était un rituel important pour les jeunes membres de la corporation des marins. Presque centenaire, cette tradition symbolisait l'alimentation des cinq mille dans l'évangile. Les lanceurs affectionnaient en particulier les fenêtres ouvertes et les balcons.

Gaspillage de gardons

Les gardons, qui passaient longtemps pour non comestibles, étaient utilisés pour cette coutume. Entretemps, ils sont toutefois vendus frits. Pour cette raison, les pêcheurs professionnels ont approché la corporation, a indiqué samedi le greffier de celle-ci, Franco Staub, confirmant un article de la Neue Zürcher Zeitung.

La corporation se sent intimement liée aux pécheurs, a ajouté le greffier: 'Nous ne souhaitons pas leur causer de dommages'. Car les professionnels ne voient pas d'un bon oeil le gaspillage de poissons qu'habituellement ils vendent.

Les défenseurs des animaux critiquaient depuis longtemps la pratique et demandaient à la ville de Zurich d'interdire ce 'lancer de cadavres' lors du Sechseläuten, fête printanière censée chasser la saison froide par la mise à feu du bonhomme d'hiver. La coutume contestée ne sera pas totalement supprimée pour autant: les poissons morts seront remplacés par des exemplaires en chocolat expressément fabriqués pour l'occasion.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes