Pour Gerhard Pfister, l'UE doit redevenir démocrate-chrétienne

Le président du PDC Gerhard Pfister a critiqué la politique de l'UE samedi lors du Congrès ...
Pour Gerhard Pfister, l'UE doit redevenir démocrate-chrétienne

Pour Gerhard Pfister, l'UE doit redevenir démocrate-chrétienne

Photo: Keystone

Le président du PDC Gerhard Pfister a critiqué la politique de l'UE samedi lors du Congrès d'été du parti. Il appelle à un débat sur les valeurs. Les démocrates-chrétiens se donnent jusqu'à l'été 2017 pour redéfinir stratégie, structure et organisation du parti.

Le PDC a ouvert une discussion sur ses valeurs, a annoncé M. Pfister aux délégués réunis à Appenzell. Il a déclaré que celui qui considère, malgré le terrorisme en Europe, la crise migratoire et les attaques contre le mode de vie occidentale, qu'un tel débat n'est pas nécessaire, ne prend pas ses responsabilités politiques au sérieux.

Gerhard Pfister a estimé que les politiques migratoires et monétaires de l'UE avaient gravement péjoré la sécurité, la liberté et la prospérité en Europe. 'L'Union européenne s'est éloignée des idées démocrates-chrétiennes', a-t-il lancé. 'Elle a négligé les besoins de ses citoyens en termes de sécurité'.

Soit l'UE redevient démocrate-chrétienne, soit elle échouera, d'après M. Pfister, qui considère que tout le monde n'a pas encore compris les changements qui s'esquissent. Pour la direction du PDC, l'un des premiers projets consistera à élaborer des propositions pour empêcher le fondamentalisme et le radicalisme en Suisse, surtout au nom de la religion.

Nouvelle stratégie

Nous avons trop longtemps été tolérants à l'égard de ceux qui prônent l'intolérance, a souligné le président du parti. 'Celui qui cherche la protection de la Suisse mais ne reconnaît pas nos valeurs ferait mieux de la demander à un pays qui correspond à ses valeurs'. C'est une erreur que de remettre en question les droits de l'homme, comme le font certains cercles politiques, d'après Gerhard Pfister.

Le parti compte lancer le débat sur sa future stratégie. Il est prédestiné, dans le conflit qui s'envenime avec les idéologues fondamentalistes, à prendre position: pour une société occidentale basée sur les valeurs chrétiennes et l'Etat de droit.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus