Près de 75% des gens ne s'intéressent pas au langage non sexiste

En Suisse, seule une personne sur quatre estime que le débat sur le langage non sexiste est ...
Près de 75% des gens ne s'intéressent pas au langage non sexiste

Près de 75% des gens ne s'intéressent pas au langage non sexiste

Photo: KEYSTONE/DPA/BERND WEISSBROD

En Suisse, seule une personne sur quatre estime que le débat sur le langage non sexiste est important. Dans la vie de tous les jours, elles sont tout aussi peu nombreuses à y faire attention.

Selon un sondage publié lundi par Tamedia et 20 Minuten, peu de personnes en Suisse considèrent les questions liées à l'égalité des sexes (18%) et aux notions de 'Cancel Culture' et de 'woke' (13%) comme un problème urgent à devoir résoudre.

Le débat sur le langage non sexiste ne fait pas non plus partie des priorités. Seules 23% des personnes interrogées considèrent cette question comme importante ou plutôt importante. En conséquence, seule une minorité des personnes interrogées (24%) veille à l'égalité des sexes dans le langage.

Parallèlement, les termes problématiques sont loin d'avoir disparu du langage courant. Pas moins de 46% des sondés disent encore souvent 'tête de nègre' et ne considèrent pas ce terme comme problématique.

Au total, 30'754 personnes ont participé à cette étude.

/ATS
 

Actualités suivantes