Prévention: Lausanne lance une campagne dans le langage jeune

La ville de Lausanne veut limiter la consommation d'alcool, de tabac et de cannabis auprès ...
Prévention: Lausanne lance une campagne dans le langage jeune

Prévention: Lausanne lance une campagne dans le langage jeune

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

La ville de Lausanne veut limiter la consommation d'alcool, de tabac et de cannabis auprès des jeunes. Elle lance une campagne de sensibilisation qui cible les 13 à 17 ans. 'Tu me files une garo (cigarette) ? Ben non !'

Trois clips différents parlent de la clope, de l'alcool et de la beuh, à savoir le cannabis. Ils utilisent les mots des jeunes, largement puisés dans l'argot et le verlan, et sont réalisés à la mode youtubeur, avec un jeune dans son salon, seul face à la caméra.

'Faut que je vous dise. Depuis la rentrée, mes potes, ils arrêtent pas de méfu (fumer). Mais pas des garos, hein, de la weed'. S'ensuivent toute une série de problèmes qui amènent l'adolescent à conclure: 'comme quoi, bédave (fumer du hashisch), c'est pas si frais (cool). Et toi, t'en penses quoi ?'.

Imaginés avec des jeunes

Des scénarios similaires, co-écrits avec des jeunes, ont été imaginés pour le tabac et l'alcool. 'C'est tellement facile de choper (acheter) de la tise (alcool)', dit le pseudo-youtubeur. Qui constate un peu plus tard: 'Y a un gars, il quiche (vomit) sur le canapé'.

Après le succès d'une précédente campagne axée sur l'alcool ('Pote bourré, pote en danger'), la ville de Lausanne a voulu élargir son propos au tabac et au cannabis, deux substances couramment consommées par les adolescents. Une vingtaine de jeunes de 13 à 25 ans ont été consultés pour réaliser cette action de prévention.

La campagne '13-17.ch' se déploiera jusqu'au 26 mai. Les trois clips de prévention seront diffusés sur les réseaux sociaux et les sites internet des partenaires. Le 24 mai, les familles sont conviées à un spectacle d'improvisation sur la thématique.

Deux demi-journées de sensibilisation sont proposées en mai aux éducateurs et aux professionnels qui sont au contact des jeunes. Les correspondants de nuit montreront les clips de prévention aux jeunes noctambules. Enfin, des actions se tiendront dans les écoles.

www.13-17.ch

/ATS
 

Actualités suivantes