Rapport de Claude Béglé sur son voyage controversé en Corée du Nord

Claude Béglé a présenté jeudi devant les médias à Berne le rapport de son voyage controversé ...
Rapport de Claude Béglé sur son voyage controversé en Corée du Nord

Rapport de Claude Béglé sur son voyage controversé en Corée du Nord

Photo: KEYSTONE/GAETAN BALLY

Claude Béglé a présenté jeudi devant les médias à Berne le rapport de son voyage controversé en Corée du Nord. Le conseiller national (PDC/VD) avoue avoir été surpris par l'ampleur de la polémique après ses tweets laudatifs à l’égard du pays.

'C'est vrai que je ne m'y attendais pas. J'avais par exemple déjà rendu un rapport assez sensible sur le groupe Boko Haram, ce qui n'avait suscité aucune réaction', a relevé jeudi le conseiller national.

Ce dernier précise avoir dans un premier temps délibérément communiqué de manière à gagner la confiance de ses interlocuteurs nord-coréens, pour ensuite pouvoir aborder des aspects moins positifs et au final donner une vision équilibrée du pays. 'Il est important d'essayer de comprendre le point de vue de l'autre, malgré les aspects détestables de ce régime dictatorial, que je condamne'.

Triple objectif

L'élu PDC explique s'être rendu en Corée du Nord avec un triple objectif: essayer de comprendre sans à priori ce qu'il s'y passe, écouter ce qu'il se dit du processus de paix, de dénucléarisation et de réunification de la Corée et enfin anticiper ce qu'il pourrait se passer au plan économique en cas d'ouverture graduelle du pays.

Claude Béglé note avoir reçu une invitation officielle de la Corée du Nord pour ce voyage, mais sans mandat d'une quelconque instance politique en Suisse. 'J'ai également négocié les conditions de mon séjour, en insistant sur ma volonté d'une démarche indépendante et neutre, me permettant d'aller au-delà du simple tourisme de propagande'.

Le conseiller national a assumé lui-même les coûts de ce voyage. 'J'ai payé environ 600 euros au régime et dépensé 1000 euros en frais annexes, en plus des coûts liés au voyage'. Le conseiller fédéral Ignazio Cassis, chef du Département fédéral des affaires étrangères, avait par ailleurs été averti.

Une évolution

Dans son rapport, Claude Béglé passe en revue différents aspects du pays, qui présente deux faces distinctes. Si les pires stigmates hérités du marxisme-léninisme sont toujours bien présents, comme la propagande, le culte de la personnalité, le système dictatorial ou l'absence des droits de l'homme, il dit toutefois observer une évolution sur le plan économique.

Il relève notamment l'émergence d'une classe moyenne et le développement de l'économie locale, malgré les sanctions. Selon lui, un scénario d'ouverture 'à la chinoise' est envisageable, même si le rôle de Kim Jong Un sera déterminant et que tout reste ouvert.

A cet égard, l'élu PDC juge que la Suisse peut avoir à jouer un 'rôle de bons offices' dans le processus d’intégration du pays à la communauté internationale et dans la recherche d'une solution pacifique. Il estime que son rapport 'peut aider à sonder les zones du possible', sans engager le pays.

Convention avec le parti

Claude Béglé avait publié il y a environ un mois une série de tweets élogieux sur la Corée du Nord. Chef de file du PDC Vaud pour les élections fédérales d'octobre, il est candidat à sa propre réélection au Conseil national et également en lice pour le Conseil des Etats.

Le PDC vaudois avait pris connaissance avec étonnement de ces messages, avec lesquels le parti n'est 'pas du tout d'accord'. Après avoir entendu M. Béglé, la section cantonale du parti a toutefois décidé de lui maintenir sa confiance.

Une convention, dont le contenu n'a pas été rendu public, a été convenue avec le parti, explique encore le conseiller national. 'Nous allons mener une campagne normale ensemble et défendre le point de vue du PDC'.

Quant à ses chances de réélection en octobre, Claude Béglé ne se prononce pas, estimant que 'l'électeur souverain tranchera'. Il souligne simplement que son voyage n'a pas été fait dans un but électoral.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus