Rapport de forces inchangé sous la coupole pour Bâle-Campagne

A Bâle-Campagne, le rapport de forces au Conseil national reste inchangé malgré la poussée ...
Rapport de forces inchangé sous la coupole pour Bâle-Campagne

Rapport de forces inchangé sous la coupole pour Bâle-Campagne

Photo: Keystone

A Bâle-Campagne, le rapport de forces au Conseil national reste inchangé malgré la poussée du camp bourgeois aux dernières élections cantonales. Seul à obtenir la majorité absolue, le sénateur socialiste sortant Claude Janiak est confirmé aux Etats.

Dans le demi-canton, l'UDC et les socialistes maintiennent chacun leurs deux représentants à la Chambre du peuple. Le PLR, le PDC et les Verts préservent également leur fauteuil respectif. Tous les conseillers nationaux sortants ont été réélus, soit six sur un total de sept.

Malgré la déconfiture du centre et des Verts au plan cantonal, la répartition de 2011 se répète donc en 2015 à la chambre basse: 2 UDC, 2 PS, 1 Vert, 1 PLR et 1 PDC. L'Union démocratique du centre attribue son siège laissé vacant à Sandra Sollberger, élue aux côtés de Thomas de Courten, qui obtient un nouveau mandat.

La Verte Maya Graf, 53 ans, peut quant à elle se prévaloir d'une victoire personnelle tandis que sa formation semble au creux de la vague, minée par la dissidence des Verts indépendants. D'aucun voyait la députée, première présidente écologiste du National en 2012/13, dans une situation peu confortable. Mais sa popularité paraît intacte.

Défaite de Christoph Buser

Daniela Schneeberger (PLR) a défendu son siège en dépit de la concurrence interne du candidat Christoph Buser, directeur de la Chambre de commerce. En 2011, Daniela Schneeberger avait sauvé le siège PLR de justesse. La défaite sur deux fronts de Christoph Buser, également prétendant aux Etats, constitue plutôt une surprise.

Rien de surprenant en revanche à la réélection des socialistes Eric Nussbaumer et Susanne Leutenegger Oberholzer, qui en 2011, avaient obtenu d'excellents résultats. Le premier assure vouloir poursuivre son combat en faveur du virage énergétique.

Alliée à la liste PBD, la démocrate-chrétienne Elisabeth Schneider-Schneiter sauve elle aussi son mandat. Au final, la députation de Bâle-Campagne se compose de cinq femmes et de trois hommes. Le taux de participation atteint 46,8%.

Nette avance pour Claude Janiak

A la Chambre des cantons, le socialiste Claude Janiak, 67 ans, recueille 42'450 voix (majorité absolue: 40'599 voix). Christoph Buser, qui avait pourtant le soutien de l'UDC et du PDC, récolte ici 31'317 voix. Le Vert'libéral Hans Furer n'a reçu que 2056 suffrages. La participation a été de 44,48%.

Claude Janiak occupe l'unique fauteuil de Bâle-Campagne aux Etats depuis 2007. L'avocat avait auparavant siégé au National, qu'il a aussi présidé. Après la victoire des partis bourgeois aux élections cantonales, Christoph Buser semblait en mesure de l'inquiéter.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus