Retour à la normale en Valais dès mercredi

La vie reprendra son cours normal en Valais à partir de mercredi après plus de 24 heures de ...
Retour à la normale en Valais dès mercredi

Retour à la normale en Valais dès mercredi

Photo: KEYSTONE/DOMINIC STEINMANN

La vie reprendra son cours normal en Valais à partir de mercredi après plus de 24 heures de blocage en raison des importantes chutes de neige. Si plusieurs routes restent encore fermées, les purges des couloirs à avalanches ont pu débuter.

Les villages de Zermatt, de la vallée de Saas, de la région du Simplon restent encore inaccessibles. Mais la plupart des routes devraient être ouvertes dans la journée de mercredi, a déclaré à l'ats Pascal Stoebener, chef-adjoint de la section des dangers naturels de l'Etat du Valais.

Dans les vallées d'Anniviers et d'Hérens, ou plusieurs routes ont été fermées, les réouvertures ont pu se faire progressivement dans la journée de mardi. La plupart des axes seront ouverts en soirée.

A Zermatt, où près de 13'000 touristes séjournent actuellement, un pont aérien a pu être mis en place de 15h00 à 17h00 mardi. Quelques vacanciers en ont profité pour quitter la station, d'autres pour s'y rendre, a déclaré la présidente de Zermatt Romy Biner-Hauser.

Touristes en vacances

Mis à part le fait que les pistes de ski étaient fermées, de même que les chemins de randonnée, la station du pied du Cervin a vécu une journée calme. 'Les gens sont en vacances, ils ont profité de la neige et des ruelles de la station', précise une porte-parole de l'office du tourisme.

La présidente de la commune confirme. Le village n'est pas du tout menacé par les avalanches, seules les voies d'accès par le rail ou la route le sont. Et comme les prévisions météorologiques sont à l'amélioration pour mercredi, la confiance est de mise.

Les quelque 1800 touristes actuellement en vacances dans les stations de la vallée de Saas sont aussi confinés dans les villages. Comme à Zermatt, les pistes et chemins de randonnée sont fermés. Autant les touristes que les habitants sont invités à rester dans l'enceinte des villages, précise la responsable média de l'office du tourisme. Une réouverture de la route n'est pas attendue avant la matinée de mercredi.

Ecoliers belges bloqués

La journée a aussi été riche en émotion pour quelque 300 écoliers belges arrivés mardi matin à Sierre pour quelques jours de vacances dans le Val d'Anniviers. La fermeture de la route entre Ayer et Zinal, leur destination, les a obligés à faire halte à Sierre.

La protection civile de la ville les a accueillis à la salle omnisports. Une quinzaine de personnes ont équipé la salle avec des tables et des chaises et leur ont servi un repas à midi, explique le responsable de la protection civile dans une vidéo diffusée sur le site du Nouvelliste. Ils y ont pu repartir direction Zinal vers 14h30 après la réouverture de la route.

Vingt habitants d'Eyholz, entre Viège et Brigue, ont eu quelques sueurs froides. Ils ont dû évacuer leurs habitations suite à une coulée de boue qui s'est avancée jusque sur la route cantonale, obligeant à fermer l'axe routier.

Ils ont pu rejoindre leur logement en fin d'après-midi. Les géologues ont pu constater l'absence de danger pour les habitations. Les travaux de nettoyage sont encore en cours.

Poste perturbée

Les conditions difficiles ont aussi eu des répercussions sur les services postaux. Sur son compte twitter, la Poste indique qu'elle n'est pas en mesure d'exercer ses activités dans les localités isolées. Environ 8000 ménages sont concernés précise la Poste. Les lettres et colis sont conservés à Brigue et seront distribués dès que la situation le permettra.

La situation devrait se normaliser dès mercredi à la faveur d'une météo plus clémente. Le degré de danger d'avalanche, porté lundi soir à son maximum de 5 pour les régions du Simplon, de Saas et de Zermatt, a été rétrogradé à 4, précise M. Stoebener.

Dans l'après-midi de mardi, quelques minages ont pu être effectués pour déclencher des avalanches, d'autres seront encore menés à bien mercredi. Mais beaucoup d'avalanches se sont déclenchées naturellement, selon le responsable.

Dans la région du Simplon, il est tombé 2 mètres de neige en 24 heures. Le danger d'avalanche a été porté à son degré maximum de 5 dans cette région et dans les vallées de la Viège. Le Valais n'a plus connu une telle situation depuis neuf ans.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus