Revue de presse du dimanche 13 mars 2016

Les requérants d'asile, mais aussi la crise du secteur énergétique en Suisse ou le retrait ...
Revue de presse du dimanche 13 mars 2016

Revue de presse du dimanche 13 mars 2016

Photo: Keystone

Les requérants d'asile, mais aussi la crise du secteur énergétique en Suisse ou le retrait de la politique du fondateur du MCG, Eric Stauffer, sont quelques-uns des sujets abordés par la presse dominicale. En voici les titres:

Le Matin Dimanche/SonntagsZeitung: La Suisse paie trois fois plus que l'Europe pour renvoyer les requérants d'asile déboutés. Les vols spéciaux organisés par Berne vers le Nigeria coûtent entre 11'000 et 14'000 francs par personne, révèle un rapport de juin 2015 du Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM). Le même vol organisé par l'agence européenne Frontex se monte à 3000 francs. 'Cela s'explique par la prise en charge par Frontex des frais d'affrètement d'aéronefs lors de vols communs', explique une porte-parole du SEM dans le Matin Dimanche. Le rapport, qui recommande un plus grand recours aux vols de Frontex, relève aussi que cette pratique permet à la Suisse de renvoyer des migrants vers un plus grand nombre de pays.

Le Matin Dimanche: L'arrivée de réfugiés mineurs seuls en Suisse a explosé ces dernières années. En 2015, ils étaient 2736, indique le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) dans le Matin Dimanche, trois fois plus qu'en 2014 et huit fois plus qu'en 2013. 86 d'entre eux se sont enfuis des foyers l'an passé. Plusieurs raisons poussent les adolescents à partir. L'une d'elles est la peur d'être renvoyé. Dans d'autres cas, la famille envoie l'enfant en Europe, car elle sait qu'il pourra y rester. 'Le jeune subit alors une forte pression de ses proches qui attendent de lui de l'argent', explique Stéphanie Kurt, chercheuse à l'université de Neuchâtel.

NZZ am Sonntag: La Suisse a essayé en vain ces derniers mois de renvoyer plusieurs centaines de demandeurs d'asile en Slovénie et en Croatie. Malgré les accords de Dublin, les deux pays ont refusé de les reprendre. La Suisse a demandé des explications pour savoir si les réfugiés s'étaient inscrits dans ces pays ou n'avaient fait que les traverser, indique la NZZ am Sonntag. Si les migrants ne font passer par le pays sans contact avec les autorités, leur cas ne relève pas de ces pays, explique une porte-parole de Secrétariat d'Etat aux migrations.

Le Matin Dimanche: Le fondateur du Mouvement citoyen genevois (MCG), Eric Stauffer, annonce son retrait définitif de la vie politique d'ici à 18 mois au maximum. 'J'estime avoir fait mon temps', déclare-t-il dans le Matin Dimanche. 'Cela fait onze ans que j'ai donné une énergie absolument démentielle à la chose publique', mais travailler quatorze heures par jour' n'est pas compatible avec une activité professionnelle responsable', précise le député au Grand Conseil genevois.

SonntagsZeitung: L'ancien conseiller fédéral, Christoph Blocher, est favorable à un subventionnement des centrales nucléaires. Il estime toutefois dans la SonntagsZeitung que ce n'est pas une 'bonne idée' mais que, comme les énergies renouvelables ont été subventionnées, les autres doivent aussi être soutenues. Ainsi, 'le dommage est le plus petit possible'. 'On devrait réduire le prix du courant de tous les producteurs, afin qu'ils redeviennent compétitifs'.

NZZ am Sonntag: Les cantons de montagne n'entendent pas renoncer à la redevance hydraulique malgré la situation précaire de l'industrie électrique. 'Si nous abandonnons la redevance, nous favoriserons des entreprises qui ont leur siège en plaine et qui ne nous appartiennent pas', déclare Mario Cavigelli, le président de la Conférence gouvernementale des cantons alpins et conseiller d'Etat grison. Le secteur de l'hydroélectricité subit actuellement de plein fouet les bas tarifs de l'électricité. M. Cavigelli propose d'instaurer un système de quota, par lequel la Confédération impose un mélange de courants. 'Si l'on veut favoriser un type d'énergie, nous n'avons qu'à augmenter le quota', poursuit-il.

Le Matin Dimanche: La police genevoise a arrêté ces trois derniers jours trois personnes, deux hommes et une femme, soupçonnées d'avoir participé aux déprédations du 19 décembre à Genève lors d'une manifestation non autorisée réclamant plus de moyens pour la culture alternative, affirme Le Matin Dimanche. Des casseurs, qui ont notamment vandalisé la façade du Grand Théâtre, ont commis des dommages pour plusieurs centaines de milliers de francs. Selon le député du MCG Jean Sanchez, les trois suspects 'dirigeaient le cortège'. L'un des hommes appartient à la mouvance anticapitaliste des 'black bloc'. La femme serait, elle, très proche, voire membre du centre culturel alternatif L'Usine.

Schweiz am Sonntag: Le revenu de base inconditionnel, en votation le 5 juin, pourrait être financé par une taxe sur les transactions électroniques au lieu d'augmenter drastiquement la TVA, estime dans 'Schweiz am Sonntag' l'ancien vice-chancelier de la Confédération, Oswald Sigg, qui soutient l'initiative. 'Le micro-impôt automatique s'appliquerait sur l'ensemble du trafic des paiements', explique-t-il. Le trafic des paiements représente 300 fois le produit intérieur brut de la Suisse. Le Conseil fédéral estime que l'acceptation du revenu universel coûterait 208 milliards de francs par an.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes