Revue de presse du dimanche 27 août 2017

L'éboulement à Bondo (GR) et l'élection du successeur au PLR neuchâtelois Didier Burkhalter ...
Revue de presse du dimanche 27 août 2017

Revue de presse du dimanche 27 août 2017

Photo: Keystone

L'éboulement à Bondo (GR) et l'élection du successeur au PLR neuchâtelois Didier Burkhalter au Conseil fédéral font les choux gras de la presse dominicale. Voici les principaux titres de ces informations non confirmées à l'ats:

Le Matin Dimanche/SonntagsBlick/SonntagsZeitung/NZZ am Sonntag/Zentralschweiz am Sonntag/Ostschweiz am Sonntag: L'éboulement à Bondo (GR) pourrait se répéter dans de nombreux endroits en Suisse, s'alarme la SonntagsZeitung, qui souligne que rien que dans la région alpine, 100 parois rocheuses et pente glissantes sont surveillées 24h sur 24 par des capteurs. Il existe en outre plusieurs dizaines de systèmes dans l'eau des Alpes et des Préalpes, qui préviennent de coulées de boue, comme celle qui s'est abattue sur Bondo. Le journal dominical note que seule une partie des falaises dangereuses est connue.

La Confédération estime que 6% des sols suisses sont des pentes instables, abonde Le Matin Dimanche. Rien qu''en Valais, il y a 15 à 20 sites de falaises qui sont actuellement sous surveillance, dont quatre ou cinq qui menacent directement ou indirectement les infrastructures', prévient Raphaël Mayoraz, géologue cantonal valaisan. Aucun événement d'importance ne semble imminent, rassure-t-il.

La NZZ am Sonntag remarque, elle, qu'à Bondo, presque tout le site de lotissement se trouve à l'extérieur de la zone de danger. Pour Christian Wilhelm, responsable cantonal de Grisons pour les risques naturels, cette situation était justifiée avec la construction de nouvelles protections. Mais 'cette carte des risques n'était valable que jusqu'à mercredi', lorsque les éboulis ont envahi Bondo. Pour la suite, il faudra réexaminer la situation, ajoute-t-il.

Le Conseil fédéral a également reconnu des manquements dans la gestion des risques dans un rapport publié en août, rapportent Zentralschweiz am Sonntag et Ostschweiz am Sonntag. Alors que les dangers d'inondations, d'incendies de forêt ou d'avalanches ont été bien documentés, les données comparables sur les glissements de terrain dans des torrents n'existent pas. Le gouvernement planche sur le sujet.

Christoph Graf de l'institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL) lance, quant à lui, un appel dans le SonntagsBlick a plus d'engagement en matière de politique climatique. Il estime que le glissement de terrain à Bergell (GR), il y a quelques semaines, a été provoqué par le réchauffement climatique. Les épisodes climatiques extrêmes, comme les tempêtes, en sont les conséquences, explique-t-il.

Le Matin Dimanche/NZZ am Sonntag/SonntagsBlick/SonntagsZeitung: Le Matin Dimanche estime à 55% de chance que le conseiller national PLR tessinois Ignazio Cassis soit élu le 20 septembre au Conseil fédéral en remplacement du démissionnaire Didier Burkhalter, contre 30% pour sa collègue vaudoise, Isabelle Moret et 15% pour le conseiller d'Etat genevois Pierre Maudet. 'Au sein du groupe UDC, le sentiment de dette à l'égard du Tessin est probablement plus fort que celui à l'égard des femmes', explique le conseiller national Yves Nidegger (UDC/GE). Quant à M. Maudet, 'il ne fera pas de voix à l'UDC', prévient le conseiller national Mathias Reynard (PS/VS). 'Si vous regardez le flacon, il est séduisant. Mais si vous essayez de boire le vin, vous allez recracher la piquette', lance M. Nidegger, reprochant le 'vertige européen' du Genevois.

La SonntagsZeitung juge elle que le PLR va présenter vendredi un ticket avec trois candidats. Cela éviterait au groupe PLR aux chambres fédérales de trancher entre une femme et un Tessinois. Selon le journal, Pierre Maudet, peu connu à Berne, a énormément rattrapé son retard sur M. Cassis et Mme Moret. Il pourrait compter sur le soutien de la moitié du groupe.

A gauche, les Verts discutent d'une éventuelle candidature sauvage, rapporte la NZZ am Sonntag. Samedi, lors de l'assemblée des délégués, la section tessinoise du parti a appelé le groupe des Verts à voter, au moins au premier tour, pour l'ancienne conseillère d'Etat (PLR/TI) Laura Sadis.

Enfin, les organisations de femmes redoutent que Mme Moret ne soit purement et simplement éjectée du ticket PLR par son propre groupe. 'Il est impératif qu'une candidature féminine soit représentée à l'Assemblée fédérale', martèle Alliance F, l'organisation des sociétés féminines suisses, et d'autres associations dans une lettre publiée par le SonntagsBlick.

SonntagsBlick: Trente-huit pour cent des Suisses disent se sentir menacés par les musulmans de Suisse, révèle un sondage diffusé par le SonntagsBlick. La peur de l'islam a plus que doublé au cours des treize dernières années. Face à cette situation, les personnes interrogées veulent une lutte plus dure de l'Etat contre les salafistes radicaux. L'interdiction de ce mouvement extrême obtiendrait même la majorité au sein de la population, ajoute le journal dominical zurichois. Les sondés veulent également un contrôle accru des mosquées et de leur financement et une surveillance renforcée des imams. Une majorité se dégage aussi pour que seuls les imams formés dans une université suisse soient autorisés à prêcher.

SonntagsZeitung: L'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC) souhaite privatiser une partie de ses activités de contrôle, affirme la SonntagsZeitung. A l'avenir, des inspecteurs privés pourraient être chargés de faire respecter les réglementations légales par les pilotes privés. Cette mesure concerne quelque 90 écoles de vol à voile et à moteur ainsi que les pilotes d'hélicoptères et de montgolfières. Elle vise à soulager le régulateur suisse, qui souffre d'un manque de personnel, selon le journal. Le projet n'est pas bien accueilli par le secteur de l'aviation. Les instructeurs de vol craignent une sécurité moins élevée. L'association des pilotes privés Aéro-Club de Suisse critique également l'externalisation des prestations.

SonntagsBlick: Les opérations chirurgicales à haut risque ne devraient avoir lieu que dans les hôpitaux qui ont une expérience de ces interventions, en raison d'un risque de décès plus bas, révèle une étude de l'hôpital cantonal de St-Gall, relayée par le SonntagsBlick. Au total, 18'000 cas de patients atteints de cancer oesophagien, gastrique, pancréatique ou colorectal ont été passés au crible. L'étude a réparti les hôpitaux en 'établissements à volume élevé' et 'établissements à faible volume'. Le taux de mortalité postopératoire pour le cancer du pancréas dans la seconde catégorie est de 5,4%, contre 2% dans la première catégorie. Les résultats sont similaires pour les autres types de cancer. Ulrich Güller, qui a dirigé l'étude, note que pour la première fois en Suisse, il a pu être démontré que la chirurgie à haut risque devait être réalisée dans les hôpitaux avec plus d'expérience. Il réclame plus de centralisation.

SonntagsZeitung: Environ 221'000 employés de restaurants et d'hôtels sont dans l'incertitude quant à une éventuelle hausse de salaire l'année prochaine. GastroSuisse et hotelleriesuisse n'ont pas réussi à s'entendre avec les syndicats Unia, Syna et Hotel & Gastro Union, rapporte la SonntagsZeitung. Un arbitrage devra trancher. Les associations des travailleurs exigent une augmentation du salaire minimum de 2%, alors que les organisations patronales, parlant d'une situation économique difficile, ne voulaient pas l'accroître. Elles ont ensuite concédé au cours des négociations une hausse de 0,2 à 0,3% en fonction de la formation et de l'expérience des travailleurs, mais la proposition a été jugée insuffisante par les syndicats.

/ATS
 

Actualités suivantes