Revue de presse du dimanche 27 mars 2016

L'initiative visant à interdire les burqas, la sécurité en Suisse après les attentats à Bruxelles ...
Revue de presse du dimanche 27 mars 2016

Revue de presse du dimanche 27 mars 2016

Photo: Keystone

L'initiative visant à interdire les burqas, la sécurité en Suisse après les attentats à Bruxelles, les achats de l'armée suisse ou encore les rémunérations des patrons sont quelques-uns des sujets abordés par la presse dominicale. En voici les titres:

Le Matin Dimanche: L'initiative populaire 'oui à l'interdiction de se dissimuler le visage', lancée par le comité d'Egerkingen, proche de l'UDC et à l'origine du texte contre les minarets, divise les milieux féministes. Selon Le Matin Dimanche, certaines militantes, à l'image de la conseillère nationale Ada Marra (PS/VD), refusent de la soutenir et annoncent qu'elles voteront 'non', si le peuple est appelé à se prononcer, même si elles sont clairement opposées aux burqas. 'C'est de la récupération et de l'instrumentalisation politique pour stigmatiser la communauté musulmane', renchérit la conseillère aux Etats Géraldine Savary (PS/VD), qui relève qu''avec à peine un peu plus d'une centaine de cas, la burqa n'est pas un problème en Suisse'.

SonntagsZeitung/Schweiz am Sonntag: Le conseiller d'Etat genevois Pierre Maudet appelle à un débat public sur la sécurité et les droits de la personnalité après les attentats de Bruxelles. 'Nous sommes aveugles et sourds en Suisse', déplore le chef du département de la sécurité à Schweiz am Sonntag et SonntagsZeitung. 'Au niveau fédéral, on sent une certaine réticence à reconnaître la gravité de la situation', poursuit le libéral-radical. Le Service de renseignement de la Confédération a 'de loin en Europe' le moins de compétences. La nouvelle loi sur le renseignement est la 'variante a minima', tonne-t-il, relevant encore qu'il manque un concept national durable, qui comprend également l'armée. 'Nous ne pouvons pas nous considérer comme une île protégée'.

NZZ am Sonntag: Des membres de la commission de la politique de sécurité veulent accorder plus de pouvoir au Service de renseignement de la Confédération (SRC). Les attentats de 'Bruxelles ont montré que la menace terroriste est réelle. Le Conseil fédéral doit examiner s'il peut donner par voie urgente plus de compétences au service de renseignements en vertu du droit de nécessité', déclare dans la NZZ am Sonntag la conseillère nationale Ida Glanzmann-Hunkeler (PDC/LU). Le Parlement fédéral a adopté une nouvelle loi sur le renseignement en septembre. Opposée, une alliance emmenée par la Jeunesse socialiste et les Jeunes Verts, ainsi que le parti pirate, a déposé un référendum. Le peuple devra se prononcer.

NZZ am Sonntag: La suspension de l'achat d'un nouveau système de défense antiaérienne au sol pour l'armée suisse pourrait avoir des conséquences juridiques et financières pour le Département fédéral de la défense (DDPS). Le contrat conclu avec le groupe Thales Suisse ne prévoit aucune possibilité de suspension du projet BODLUV, mais seulement une rupture, affirme la NZZ am Sonntag, citant une source bien informée. Le DDPS craint d'être poursuivi et de devoir payer les frais d'évaluation, estimés entre 16 et 19 millions de francs. Thales a notamment engagé jusqu'à 30 personnes pour réaliser le projet. Le ministre de la défense, Guy Parmelin, a expliqué mardi avoir pris cette décision en attendant d'avoir un aperçu complet de la défense aérienne, notamment le rapport sur l'acquisition d'un nouvel avion de combat.

Le Matin Dimanche: Un des suspects du braquage de deux convoyeurs de fonds à la fin décembre à Bussigny (VD) a été arrêté grâce au témoignage d'une femme, affirme Le Matin Dimanche. Elle a surpris dans le train la conversation téléphonique de l'homme qui se vantait à un de ses complices de leur forfait présumé. Elle a alors contacté la police et donné son signalement. La police, sur la base des images de vidéosurveillance, a pu retrouver le suspect et l'appréhender. L'homme serait un criminel français multirécidiviste, déjà condamné trois fois en Suisse. Deux complices courent toujours et le butin, dont le montant est estimé entre 2,5 et 3 millions de francs, n'a pas été retrouvé.

SonntagsBlick: Le nombre de plaintes pour injures augmentent de manière continuelle ces dernières années, révèle une statistique de la Confédération, diffusée par le SonntagsBlick. En 2010, 4996 inculpations avaient été prononcées. En 2015, elles étaient 7873, soit une hausse de quelque 58%. En cause: la nouvelle procédure pénale, qui oblige depuis 2011 le ministère public à ouvrir une enquête lorsqu'une plainte pour injure a été déposée. Le plaignant n'a ainsi plus besoin d'apporter les preuves lui-même. Il est également plus facile de prouver l'infraction grâce aux réseaux sociaux et aux commentaires laissés sur les plates-formes Internet.

Zentralschweiz am Sonntag: Les trente plus grandes entreprises cotées à la Bourse suisse ont distribué en 2015 environ un milliard de francs de plus de dividendes que l'année précédente, malgré le franc fort. Selon les calculs de Zentralschweiz am Sonntag, la somme versée s'élève à 40,6 milliards de francs, soit une hausse de 2,6%. La rémunération des chefs de ces sociétés atteint 197 millions de francs, ce qui correspond à une moyenne de 6,6 millions de francs.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus