Revue de presse du dimanche 4 octobre 2015

Procédures et enquêtes en Suisse en lien avec la Syrie et l'Etat islamique (EI), projections ...
Revue de presse du dimanche 4 octobre 2015

Revue de presse du dimanche 4 octobre 2015

Photo: Keystone

Procédures et enquêtes en Suisse en lien avec la Syrie et l'Etat islamique (EI), projections en vue des élections fédérales et développements sur le scandale de Volkswagen occupaient de belles colonnes dans la presse dominicale. En voici les principaux titres:

Le Matin Dimanche/SonntagsZeitung: Le chef de file des socialistes Christian Levrat, 45 ans, est sorti 1er d'un classement, réalisé par la SonntagsZeitung, des parlementaires qui se représentent le 18 octobre. Tous les paramètres-clés des Chambres fédérales ont été évalués: activités en plénum, réseaux, postes occupés, présence médiatique. Se considérant politicien professionnel, le Fribourgeois analyse: 'avoir du pouvoir au Palais fédéral, c’est être capable de persuader'. Seul Romand parmi les dix premiers de ce rating, le socialiste fribourgeois précède Filippo Lombardi (PDC/TI) et Pirmin Bischof (PDC/SO). La Romande suivante est Géraldine Savary (PS/VD), 17e rang, qui devance un duo formé de Luc Recordon (Verts/VD) au 21e rang, juste devant Christian Lüscher (PLR/GE).

NZZ am Sonntag: Les élections fédérales du 18 octobre pourraient bien voir le Conseil national glisser davantage à droite. Selon des projections de l'institut zurichois Sotomo, l'UDC remporterait six sièges supplémentaires et le PLR quatre, rapporte la NZZ am Sonntag. Les chercheurs ont pris en compte les élections dans les 26 cantons, sur la base de données issues de sondages régionaux, de tendances nationales et de résultats d'élections cantonales. Ces données ont été associées aux apparentements de listes de tous les partis. Les sièges gagnés par l'UDC et le PLR le sont au détriment des partis écologistes, Verts (-5) et Vert'libéraux (-4) perdant ainsi un tiers de leurs fauteuils. Le PDC et le PBD perdraient eux chacun un siège.

Le Matin Dimanche: Combien Berne a-t-elle de véhicules concernés par le scandale Volkswagen dans son parc automobile? L'Office fédéral de l’armement (Armasuisse), qui passe les contrats pour l'ensemble de la Confédération, compulse ses fichiers. 'Nous avons acheté différents véhicules VW et Skoda ces dernières années', explique au Matin Dimanche Kaj-Gunnart Sievert, responsable de la communication. 'Mais nous ne pouvons chiffrer le nombre de voitures équipées du moteur E189, soit les voitures à risque.' Armasuisse, comme tous les autres clients, attend les décomptes et les lettres d'AMAG, importateur suisse du groupe VW (Audi, Seat, Skoda, VW), pour être fixé. L'enjeu en termes d’image est de taille pour la Confédération. 'Il est encore trop tôt pour dire si nous allons entreprendre des démarches judiciaires à l'encontre du constructeur', dit M. Sievert.

Le Matin Dimanche: Quatre conseillers nationaux de gauche, réunis sous la plate-forme 'Jeunes parents pour une politique familiale moderne', ont lancé une pétition pour faire avancer le dossier du congé parental. L'objet de leur courroux est le Conseil des Etats, et plus précisément sa commission de la sécurité sociale et de la santé publique. Le 1er septembre, elle a reporté l'examen d'une initiative parlementaire alors même que le National y avait donné suite. Le texte demande d'instaurer deux semaines de congé paternité payé par les allocations pour perte de gain. Après l'échec de 25 interventions parlementaires devant les Chambres en dix ans sur ce thème, 'nous pensons que la pétition est maintenant le meilleur moyen de faire pression', dit au Matin Dimanche Bastien Girod (Verts/ZH). Le texte ne donne pas les modalités d'un congé parental.

Le Matin Dimanche: Leur proximité avec un bassin de population très dense classe les centrales nucléaires suisses parmi les plus dangereuses de la planète. C'est la conclusion d'une étude réalisée par le scientifique Frédéric-Paul Piguet, sur mandat de l’association 'Sortir du nucléaire', et consultée par Le Matin Dimanche. Le rapport compare l’environnement urbain des quatre centrales atomiques suisses avec celui des 190 autres sites nucléaires équivalents dans le monde. En clair, en cas d’accident majeur, les centrales helvétiques sont celles qui, en proportion, exposent le plus grand nombre d’habitants du pays dans lequel elles sont implantées. Beznau occupe même la 4e place, derrière les sites de Jihshan (Taïwan), Kuosheng (Taïwan) et Metsamor (Arménie).

Le Matin Dimanche: L'Office fédéral des routes (OFROU) a sorti sa calculette: entre 1994 et 2014, le nombre d'heures d'embouteillages a explosé. Il a été multiplié par huit, passant de 2500 à plus de 21'500 heures, selon un rapport sur la gestion du trafic sur les routes nationales, publié il y a une semaine et consulté par Le Matin Dimanche. Pour remédier à cette situation, l'OFROU veut, entre autres mesures, réaffecter des bandes d'arrêt d'urgence. L'office a identifié les endroits où l'on roule souvent au pas et ceux où il était possible d'utiliser la bande d'arrêt d’urgence en cas de bouchons. Il a établi une liste de 17 tronçons, dont sept en Suisse romande (six dans le canton de Vaud et un à Genève). L'OFROU table sur des besoins d’investissement d'environ un milliard de francs.

SonntagsBlick: L'application de l'initiative 'Pour le renvoi des étrangers criminels' à partir de 2016 va coûter beaucoup d'énergie et d'argent aux juges et aux procureurs. Les cas qui pouvaient auparavant être réglés au moyen d'une ordonnance pénale devront désormais être délibérés devant un tribunal étant donné qu'ils seront liés à un éventuel renvoi du pays. Le canton de Genève prévoit environ 400 procès supplémentaires par année, le canton d'Argovie 150 et le canton de St-Gall 120, relate le SonntagsBlick. A l'échelle de la Suisse, il y en aurait quelque 4300 de plus par année. Chaque accusé étant obligé de prendre un avocat, il faudra payer en supplément 17,2 millions de francs par année pour ce seul aspect.

NZZ am Sonntag: Deux entreprises sises en Suisse ont été condamnées pour avoir livré des produits de luxe en Syrie en 2013. Le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) a délivré des ordonnances pénales contre ces deux firmes en août, a précisé à la NZZ am Sonntag un porte-parole du SECO. Ce dernier n'a pas fait de commentaires sur la nature des peines infligées, ni sur l'importance des livraisons effectuées. Le SECO en avait été informé par l'Administration fédérale des douanes (AFD). La Suisse a décidé de sanctions économiques contre le régime de Bachar al-Assad en mai 2011, renforcées depuis à plusieurs reprises. La fourniture de produits de luxe, d'armements et de matériel de surveillance est prohibée.

NZZ am Sonntag: Le Ministère public de la Confédération (MPC) enquête sur plusieurs personnes domiciliées en Suisse ayant propagé des vidéos de propagande du groupe terroriste Etat islamique (EI), a indiqué une porte-parole du MPC à la NZZ am Sonntag. Ces individus sont accusés de soutien à une organisation criminelle, d'invitation au crime ou à la violence et de représentation banalisée de la violence. La porte-parole n'a pas fait d'autres commentaires sur la procédure, ni sur le nombre, l'âge ou la nationalité des suspects.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus