Revue de presse du dimanche 7 février 2016

Les deux Syriens arrêtés à Genève en décembre, le voyage contesté d'élus helvétiques en Erythrée ...
Revue de presse du dimanche 7 février 2016

Revue de presse du dimanche 7 février 2016

Photo: Keystone

Les deux Syriens arrêtés à Genève en décembre, le voyage contesté d'élus helvétiques en Erythrée et les liens entre la Suisse et des pays tiers comme la Corée du Nord ou la Thaïlande figuraient parmi les thèmes abordés par la presse dominicale. En voici les titres:

Le Matin Dimanche: Les deux Syriens arrêtés à Genève le 10 décembre et soupçonnés d'appartenir à un réseau terroriste ont expliqué au Ministère public de la Confédération (MPC) qu'ils n'avaient pas l'intention de venir en Suisse et encore moins d'y perpétrer des attentats, selon Le Matin Dimanche. Les deux hommes, libérés la semaine passée, ont dit qu'ils parcouraient la France pour trouver du travail ou, tout le moins, de l'argent auprès des mosquées. C'est en voulant rejoindre celle d'Annemasse (F), à quelques encablures de la frontière, qu'ils se seraient retrouvés en Suisse. Nés en 1991 et 1996, tous deux viennent de Homs, ville syrienne ravagée par la guerre. Le plus jeune est un ancien soldat de l'armée de Bachar el-Assad. L'autre dit avoir fui la guerre il y a environ deux ans.

Le Matin Dimanche: La Fribourgeoise Johanna Gapany, originaire de Bulle, et le Zurichois Andri Silberschmidt ont lancé leur candidature commune pour diriger les Jeunes libéraux-radicaux, informe Le Matin Dimanche. Johanna Gapany en est la vice-présidente romande depuis quatre ans et possède une certaine notoriété au sein du parti, y compris du côté alémanique. La jeune femme de 27 ans espère accroître la présence romande au sein du comité directeur. Depuis 2012, elle est la seule Romande qui y est représentée. Andri Silberschmidt est pour sa part le président de la section zurichoise des Jeunes libéraux-radicaux. Le congrès national devra décider le 11 mars prochain s'il avalise cette coprésidence.

Le Matin Dimanche: L'ordre judiciaire vaudois teste la surveillance privée dans les tribunaux d'arrondissement depuis le début du mois, indique Le Matin Dimanche. Dans les quatre tribunaux vaudois (Nyon, Lausanne, Yverdon et Vevey), les huissiers, chargés entre autres de tout gérer à l'entrée des bâtiments de justice, sont désormais aidés par des agents de surveillance privée pour assurer la sécurité. Pierre Schobinger, secrétaire général de l'Ordre judiciaire, explique que cette présence est en phase expérimentale pour une durée indéterminée. L'idée est de voir si ces agents privés peuvent assumer leur fonction dans un environnement public. L'expérience pourrait être étendue à tous les tribunaux. La police reste responsable de la sécurité des procès délicats.

Le Matin Dimanche/SonntagsZeitung: Il y a trois ans, le Conseil fédéral empêchait la Corée du Nord d'acheter une installation de remontées mécaniques neuve. Un refus qui n'a pas découragé le dirigeant du régime communiste Kim Jong-un, puisqu'une télécabine d'occasion a été ouverte dans la seule station du pays, rapportent Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung. Le domaine skiable a inauguré en janvier cette télécabine, dont des éléments ont été fabriqués à Olten. Les cabines Omega-4 du constructeur suisse CWA ont ainsi été intégrées aux remontées mécaniques de la station de luxe de Masik-Ryong. Disposant de quatre sièges, ces cabines ont servi pendant 24 ans en Autriche, dans le Tyrol. Kim Jong-un a été scolarisé entre 1998 et 2001 à l'école secondaire bernoise de Liebefeld, où il aurait développé un amour pour le ski.

Le Matin Dimanche/SonntagsZeitung: Travail des enfants, violence, oppression: plusieurs supermarchés de Suisse vendent des crustacés produits en Thaïlande par des migrants birmans dans des conditions proches de l'esclavage, selon une enquête du Matin Dimanche et de la SonntagsZeitung. En 2014, la Suisse a importé 581,6 tonnes de crevettes thaïlandaises, pour une valeur de 9,6 millions de francs - soit 7% des crevettes vendues sur le sol helvétique. Un cinquième des crevettes produites en Thaïlande provient de prisons flottantes, ces navires qui exploitent les migrants en mer. Le reste des crevettes, issues de l'aquaculture, sont acheminées dans des marchés pour le tri et le décorticage, où la plupart des dizaines de milliers d'ouvriers vivent dans une situation de quasi servitude.

NZZ am Sonntag/Schweiz am Sonntag/SonntagsZeitung: La presse hebdomadaire s'est arrêtée dimanche sur le voyage de plusieurs politiciens suisses en Erythrée. La conseillère aux Etats Pascale Bruderer (PS/AG) a rejeté cette visite, car elle n'était pas convaincue de découvrir ainsi le vrai visage de cet Etat du nord-ouest de l'Afrique, écrit la NZZ am Sonntag. Interrogée dans la Schweiz am Sonntag, l'Argovienne explique qu'elle ne voulait pas être instrumentalisée par le pouvoir érythréen. La conseillère d'Etat Susanne Hochuli (Verts/AG), qui a pris part à ce voyage, assure elle dans une contribution dans la SonntagsZeitung avoir constaté 'après cette semaine intensive que l'Erythrée n'est pas la prétendue et attendue Corée du Nord de l'Afrique'.

SonntagsBlick: Le nombre de naturalisations a chuté au cours des huit dernières années en Suisse. En 2006, plus de 38'000 étrangers ont reçu le passeport suisse, contre seulement 23'700 en 2014, soit un recul de 38%, indique le SonntagsBlick, qui se base sur des chiffres émanant de l'Office fédéral de la statistique (OFS). En cause, le renforcement des exigences pour obtenir le précieux sésame. Et en plus de cela, les procédures sont trop longues et les émoluments à payer trop chers, critique Walter Leimgruber, président de la Commission fédérale des migrations (CFM). Il ajoute par ailleurs qu'il serait problématique pour la Suisse d'avoir un quart de sa population exclue de la vie politique.

NZZ am Sonntag: Le président de la Confédération Johann Schneider-Ammann prophétise la fin d'un taux de chômage bas en Suisse. Après les annonces de suppressions de postes chez Credit Suisse, Swisscom et Alstom, 'd'autres mauvaises nouvelles vont sans doute tomber', affirme le ministre de l'économie dans une interview à la NZZ am Sonntag. De nombreuses entreprises continuent à être sous pression. 'Nous ne pourrons très certainement plus soutenir un taux de chômage bas', dit le Bernois. Principal problème: le franc fort qui ne faiblit pas face à l'euro. En décembre, un nombre record de chômeurs depuis avril 2010 a été enregistré en Suisse. Le taux de chômage,de 3,4% en novembre, a atteint 3,7% en décembre.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes