Un aiguillage pourrait être à l'origine de l'accident à Bâle

L'accident de train ICE qui a déraillé la semaine dernière à Bâle pourrait être lié à un aiguillage ...
Un aiguillage pourrait être à l'origine de l'accident à Bâle

Un aiguillage pourrait être à l'origine de l'accident à Bâle

Photo: KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS

L'accident de train ICE qui a déraillé la semaine dernière à Bâle pourrait être lié à un aiguillage. C'est la piste privilégiée par le Service suisse d'enquête de sécurité (SESE).

Selon les images des dommages, on peut déduire que la locomotive a roulé normalement sur les rails. Puis, au moment du passage du premier wagon, l'aiguillage a changé de direction et fait passer le reste du convoi sur une autre voie ferrée, a expliqué dimanche au téléjournal de la SRF Christoph Kupper, directeur du domaine des trains et bateaux au SESE.

Il y a deux raisons plausibles à ce déraillement, selon l'expert. Soit le contrôle automatique de l'aiguillage n'a pas fonctionné, soit il a été actionné accidentellement.

Tout près d'un mur

Les quelque 240 passagers de l'ICE 373 ont eu beaucoup de chance dimanche dernier. Le train en provenance de Berlin à destination d'Interlaken (BE) a déraillé vers 20h50 entre la gare badoise de Bâle et la gare CFF de la ville. La locomotive et le premier wagon sont sortis de leurs rails.

Le wagon qui s'est retrouvé en travers des deux voies ferrées, a été traîné sur environ 800 mètres avant de s'immobiliser à seulement vingt mètres d'un mur qui séparait les deux voies. La tête du train avait alors déjà pénétré dans un tunnel où elle s'est finalement immobilisée. Personne n'a été blessé.

Un ICE allemand avait déjà déraillé fin novembre 2017 à Bâle. Les dommages matériels s'étaient chiffrés en millions. Le train, transportant 500 personnes, avait déraillé en fin de journée et un pylône et une ligne de contact avaient été endommagés.

L'enquête se poursuit.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus