Un nageur espagnol a traversé le Léman pour informer sur le diabète

Le nageur espagnol Jaime Caballero n'a fait qu'une bouchée du Lac Léman pour sensibiliser le ...
Un nageur espagnol a traversé le Léman pour informer sur le diabète

Un nageur espagnol a traversé le Léman pour informer sur le diabète

Photo: Keystone

Le nageur espagnol Jaime Caballero n'a fait qu'une bouchée du Lac Léman pour sensibiliser le public au diabète. Parti dimanche à 15h00 de Villeneuve (VD), il a battu le record de la traversée jusqu'à Genève en 22h39.

'Je suis fatigué mais très content de ce succès. C'est le succès de tous pour la Fondation sur la recherche pour le diabète', a déclaré à l'ats M. Caballero, meilleur nageur européen sur longue distance, qui a eu du mal à marcher à sa sortie de l'eau. Il a été accueilli lundi après 83 km par le conseiller d'Etat genevois en charge de la santé Mauro Poggia et le maire de Genève Guillaume Barazzone.

La pluie mais surtout le vent n'ont pas facilité sa tâche, rendant l'eau agitée. D'importantes vagues l'ont accompagné vers 03h00. 'C'est dur physiquement et psychologiquement'. Mais Jaime Caballero a mis moins de temps que les 24 heures prévues et même 3 minutes de moins que le record établi il y a plus de 30 ans.

Un exploit parmi ses plus difficiles, même s'il a par le passé réussi la traversée aller-retour de la Manche ou celle du détroit de Gibraltar. L'Espagnol n'avait jamais manoeuvré aussi longtemps en eau fermée.

Dizaines de nageurs

Depuis 2008, il a nagé pour de bonnes causes, après une maladie qui a touché l'un de ses proches. Il a lui-même lancé sa propre association. Lundi, il était ravi de faire passer un double message. La sensibilisation du grand public à la maladie mais aussi l'importance de l'alliance entre activité sportive et diabète. Et M. Caballero de prévoir un autre exploit en 2017, sans préciser encore lequel.

'C'est fantastique', se réjouissait de son côté le vice-président de la Fondation Léonard Vernet, qui avait proposé le défi à l'Espagnol. Il estime que la comparaison entre l'effort dans la durée et la gestion de la maladie pour un diabétique est bien passée auprès du public, étant donné l'accueil réservé à Jaime Caballero.

Malgré 'énormément de progrès ces dernières années' pour sensibiliser, la maladie était un peu associée à des personnes 'ventripotentes', affirme M. Vernet. Et 'je cherchais quelque chose qui se démarque d'un dîner de charité qui ne convient pas' pour le diabète, dit-il.

Tout au long du parcours, il se trouvait sur un bateau près du nageur qui a affiché une moyenne de 3,5 km/h et se ravitaillait toutes les 30 minutes. Son médecin qui planifie son alimentation était également aux côtés de M. Caballero. Plusieurs dizaines de personnes l'ont accompagné dans l'eau sur une partie de son exploit et d'autres l'attendaient à Genève.

Près de 350'000 malades

Jaime Caballero était équipé d'un GPS qui permettait de suivre son avancée mais aussi d'un capteur de glycémie. A mesure que la tension montait, la glycémie s'élevait. Mais elle est ensuite 'restée stable pendant l'effort', selon M. Vernet.

Son fils fait partie de ceux qui ont nagé aux côtés de l'Espagnol pendant quelques instants. Côté financier, la traversée a été organisée grâce à un don de plusieurs dizaines de milliers de francs.

L'objectif était aussi d'élargir l'assiette des bienfaiteurs pour la recherche grâce à un impact indirect. 'Je suis certain que cela va y contribuer', affirme M. Vernet. Plusieurs milliers de francs ont été promis pendant l'exploit.

Jusqu'à présent, les donateurs privés ou institutionnels étaient souvent liés à une personne concernée par la pathologie. Près de 350'000 personnes sont atteintes de diabète en Suisse. Au total, parmi elles, 90% touchées par le type 2 pourraient faire baisser leur glycémie et diminuer les complications liées à la maladie en pratiquant une activité physique.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes