Une équipe de braqueurs lituaniens condamnés à Neuchâtel

Trois Lituaniens de 35, 28 et 22 ans ont été condamnés pour le casse de la bijouterie Bonnet ...
Une équipe de braqueurs lituaniens condamnés à Neuchâtel

Une équipe de braqueurs lituaniens condamnés à Neuchâtel

Photo: Keystone

Trois Lituaniens de 35, 28 et 22 ans ont été condamnés pour le casse de la bijouterie Bonnet à Neuchâtel en 2015, dont le butin de 530'000 francs reste introuvable. Le Tribunal criminel du Littoral et du Val-de-Travers les a reconnus coupables de brigandage aggravé.

Le premier prévenu a écopé mercredi de 5 ans de prison ferme, et le deuxième de 4 ans. Le plus jeune a été condamné à 3 ans de prison, dont 18 mois ferme et 18 mois avec un sursis de quatre ans.

La veille, la procureure Vanessa Guizzetti Piccirilli avait requis 6 ans de prison pour le plus âgé, et 4 ans et demi pour les deux autres. Les avocats avaient plaidé l'acquittement pour le plus âgé, 3 ans maximum pour le deuxième, et 17 mois pour le troisième.

Bande internationale

Ce casse n'a pas eu lieu sous l'impulsion soudaine de quelques personnes, a souligné la présidente de la Cour Corinne Jeanprêtre. Il a été planifié par une organisation de grande ampleur avec des ramifications internationales. Pour la Suisse, cette plateforme a des bases arrières à Pontarlier et Mulhouse (F), et sur sol bâlois.

Tous les trois ont agi sans scrupules, a relevé la juge. Le plus âgé n'était pas à l'intérieur de la bijouterie. Mais il a donné beaucoup de sa personne pour l'organisation, et il a des antécédents. Le deuxième faisait partie du trio qui était à l'intérieur de la bijouterie. Il a jeté une vendeuse au sol avec une certaine violence.

Le plus jeune prévenu, qui bénéficie d'un sursis partiel, était aussi dans la bijouterie, mais avec un rôle plus en retrait, consistant surtout à prendre les bijoux. Le concernant, les juges font 'un pari sur l'avenir'.

Le casse a eu lieu le 10 juillet 2015 vers 14h00. Une septantaine de policiers avaient été mobilisés, et deux individus arrêtés le jour même. Les sacs de bijoux ont en revanche disparu. Le troisième voleur présent dans la bijouterie avait déjà été condamné à 12 mois de privation de liberté par la justice des mineurs.

/ATS
 

Actualités suivantes