Une étape franchie pour la demande de levée d'immunité du magistrat

La levée d'immunité du conseiller d'Etat genevois Pierre Maudet se précise. La commission législative ...
Une étape franchie pour la demande de levée d'immunité du magistrat

Une étape franchie pour la demande de levée d'immunité du magistrat

Photo: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

La levée d'immunité du conseiller d'Etat genevois Pierre Maudet se précise. La commission législative du Grand Conseil a accepté vendredi la demande du Ministère public. La décision sera prise en plénière à huis clos.

Le vote de la commission est sans surprise étant donné que tous les partis souhaitaient cette levée d'immunité, y compris le PLR, la formation de Pierre Maudet. Le conseiller d'Etat lui-même y était favorable pour se défendre devant la justice.

La date de la séance de la plénière sera fixée par le Bureau du Grand Conseil, précise vendredi la commission législative dans un communiqué. La prochaine séance ordinaire du parlement est fixée au 20 septembre. Il existe toutefois une possibilité d'organiser une séance extraordinaire quelques jours avant.

Une fois l'immunité de Pierre Maudet levée, le Ministère public pourra l'entendre comme prévenu pour 'acceptation d'un avantage' suite à son voyage à Abou Dhabi dont les frais ont été pris en charge par le prince héritier de l'Emirat. Pierre Maudet a menti sur ce financement en affirmant que la facture avait été réglée 'par l'ami d'un ami'.

Sous pression médiatique, politique et judiciaire, Pierre Maudet a reconnu mercredi soir sur Léman Bleu avoir 'caché une partie de la vérité'. Il a présenté ses excuses aux Genevois tout en affirmant sa capacité à gouverner. Le gouvernement lui a enlevé quelques prérogatives.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus