Une étude examine trois mesures pour vieillir en bonne santé

Trois mesures pour vieillir en bonne santé: c'est ce qu'a examiné la plus vaste étude européenne ...
Une étude examine trois mesures pour vieillir en bonne santé

Une étude examine trois mesures pour vieillir en bonne santé

Photo: KEYSTONE/CHRISTOF SCHUERPF

Trois mesures pour vieillir en bonne santé: c'est ce qu'a examiné la plus vaste étude européenne sur le vieillissement DO-HEALTH, sous la direction de l'Université de Zurich. Un effet protecteur se dessine.

L'espérance de vie augmente, mais avec l'âge les problèmes de santé sont irrémédiables. L'étude DO-HEALTH a analysé comment ralentir les effets du vieillissement sur les os, les muscles et la mémoire afin de rester en forme autant au niveau du corps que de l'esprit.

Plus de 2150 femmes et hommes de 70 ans et plus ont participé à l'étude qui s'est étendue sur trois ans. Ils sont originaires de Suisse, de France, d'Allemagne, d'Autriche et du Portugal.

Les chercheurs ont étudié les effets de trois mesures de prévention: des exercices simples à faire à la maison trois fois par semaine, des compléments quotidiens de vitamine D et d'acides gras oméga 3.

Dosage déterminant

Des études antérieures ont déjà apporté des résultats. La vitamine D est importante pour les os et a un effet positif sur la musculature.

Mais son dosage est essentiel, ont pu démontrer les chercheurs. La bonne quantité pourrait diminuer le risque de chutes. Mais en quantité trop élevée, la vitamine D peut avoir le résultat inverse à l'effet recherché. Elle a 'une dose thérapeutique: ni trop ni trop peu', précise Heike Bischoff-Ferrari, responsable de l'étude, citée dans le communiqué diffusé lundi.

'Si l'efficacité de ces trois mesures pouvait être démontrée, cela aurait une importance énorme pour la santé de la population', a dit à l'ats la chercheuse. Le but est de développer un logiciel qui permette de compiler un programme de prévention individuel.

Données pour la recherche

Les seniors ont été séparés en huit groupes; chacun a testé une combinaison différente des trois mesures. Les nutriments ont été remplacés par des placebos dans certains groupes, l'entraînement par un 'simulacre' sans éléments de poids. Ni les participants, ni les médecins ne savaient quelle combinaison avait été choisie lors de l'étude.

Les chercheurs ont régulièrement examiné l'état de santé général des seniors, notamment la pression sanguine, les infections, le risque de fracture osseuse et les fonctions musculaires et de mémoire. La récolte de ces données se termine en novembre, écrit l'Université de Zurich. Les résultats seront présentés à la mi-2018.

Au cours de l'étude, une biobanque de 200'000 échantillons destinés à des recherches ultérieures sur le vieillissement a été constituée. Elle contient également des informations complémentaires sur la qualité de vie et la santé des participants. Ces données détaillées 'représentent un atout scientifique formidable pour améliorer la prise en charge médicale des seniors', souligne Mme Bischoff-Ferrari.

Une lettre de remerciements signée par un expéditeur célèbre attend les participants, écrit l'université. L'auteure à succès Donna Leon, qui vit entre Venise et Zurich, est l'ambassadrice de l'étude.

/ATS
 

Actualités suivantes