Vaccin anti-Covid: exception pour les femmes enceintes à risque

Les femmes enceintes présentant des risques supplémentaires devraient pouvoir se faire vacciner ...
Vaccin anti-Covid: exception pour les femmes enceintes à risque

Vaccin anti-Covid: exception pour les femmes enceintes à risque

Photo: KEYSTONE/DPA/CAROLINE SEIDEL

Les femmes enceintes souffrant d'hypertension, de diabète ou de surpoids devraient pouvoir se faire vacciner si elles le souhaitent. Gynécologie suisse et l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) en ont convenu ainsi.

Selon l'OFSP, les femmes enceintes font partie des personnes particulièrement exposées au risque du coronavirus. L'Office n'a toutefois pas recommandé jusqu'ici de les faire vacciner car il n'existe pas encore de données fiables sur les effets secondaires de la vaccination pendant la grossesse.

'Nous avons maintenant convenu que celles qui présentent des risques particuliers puissent l'être', a déclaré Daniel Surbek, membre du comité de Gynécologie suisse (SGGG) et médecin-chef clinique d'obstétrique à l'hôpital de l'Île à Berne lundi sur les ondes de la radio alémanique SRF.

Les femmes enceintes sont susceptibles de connaître des complications avec le Covid-19. Malades, elles peuvent avoir besoin d'être ventilées ou soignées aux soins intensifs. Dans cette situation, l'enfant court un risque de naissance prématurée, a souligné Daniel Surbek.

Hypertension artérielle, diabète ou surpoids

Les femmes enceintes présentant des risques supplémentaires devraient être informées en détail par leurs gynécologues des avantages et des risques liés à la vaccination contre le Covid-19. A elles ensuite de décider si elles veulent être vaccinées ou non, a poursuivi le médecin.

Daniel Surbek espère disposer de données fiables sur l'effet du vaccin sur les femmes enceintes d'ici au printemps. 'Si ces données ne montrent aucune preuve d'effets secondaires indésirables, toutes les femmes enceintes devraient également avoir la possibilité de se faire vacciner', a-t-il déclaré.

En principe, la vaccination au cours du premier trimestre de la grossesse n'est pas envisagée, a précisé le gynécologue. Si une recommandation devait être faite à l'avenir pour toutes les femmes enceintes, quel que soit leur état de santé, la vaccination ne sera probablement proposée qu'à partir du quatrième mois.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus