Vers une Suisse à 10,2 millions d'habitants en 2045

La Suisse pourrait compter 10,2 millions d'habitants en 2045. Cette hypothèse constitue le ...
Vers une Suisse à 10,2 millions d'habitants en 2045

Vers une Suisse à 10,2 millions d'habitants en 2045

Photo: Keystone

La Suisse pourrait compter 10,2 millions d'habitants en 2045. Cette hypothèse constitue le scénario de référence de la croissance démographique attendue par l'Office fédéral de la statistique (OFS). La progression résultera principalement des migrations.

L'UDC avait brandi la menace d'une Suisse à 10 millions d'habitants pendant toute la campagne en faveur de son initiative contre l'immigration de masse. Finalement, ce cap ne devrait pas être atteint dans moins de 20 ans, comme l'annonçait le parti, mais dans une trentaine d'années, selon les statisticiens.

L'OFS a concocté une série de scénarios concernant l'évolution future de la population pour la période 2015-2045. Selon le scénario de référence, la population passera de 8,2 millions de personnes en 2014 à 9,5 millions en 2030 et à 10,2 millions en 2045, a-t-il indiqué lundi.

L'accroissement annuel moyen atteint 0,7%. Plus de 80% de la croissance de la population proviendra des migrations. Avec l'arrivée de femmes étrangères en âge d'avoir des enfants, le nombre de naissances va également augmenter.

Le scénario 'haut', qui suppose un solde migratoire et une fécondité plus élevés, table sur une population de 11 millions de personnes en 2045. Dans le scénario 'bas', le nombre de résidents permanents se monterait à 9,4 millions dans 30 ans.

Boom des plus de 65 ans

Quel que soit le scénario, le vieillissement de la population sera 'important et rapide', estime l'OFS. Le nombre de moins de 20 ans devrait passer, entre 2014 et 2045, de 1,7 à 1,9 million (+14%) et celui des personnes de 20 à 64 de 5,1 millions à 5,6 millions (+9%).

La croissance de la population âgée de 65 ans ou plus connaîtra un bond d’environ 84%. A l’horizon 2045, cette catégorie réunira 2,7 millions de personnes, contre 1,5 million à fin 2014. Cette explosion est due à l'entrée progressive dans le troisième âge des générations les plus nombreuses du babyboom, entre 2020 et 2035. Elle est liée aussi à l’espérance de vie de plus en plus élevée des personnes âgées.

Toujours plus d'universitaires

Selon le scénario de référence, la population active s'accroîtra de 11% d'ici à fin 2045 pour totaliser 5,3 millions de personnes. Exprimée en équivalence plein temps, la progression sera même plus importante (+13% à 4,6 millions) grâce à des taux d'occupation plus élevés chez les femmes.

La proportion de diplômés du degré tertiaire (hautes écoles et formation professionnelle supérieure) dans la population de 25 à 64 augmentera aussi nettement. Alors qu'elle était encore de 24% en 2000, elle passera de 40% en 2014 à 50% en 2027, pour atteindre 56- 57% vers 2040.

La proportion de personnes sans formation post-obligatoire diminuera, tout en restant supérieure à 10% jusque vers 2027 (12% en 2014). Dans la population étrangère, elle passera de 25% en 2014 à un niveau inférieur à 20% d’ici 10 ans.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus