La cheffe Susanne Ruoff fière de l'esprit d'innovation de sa firme

La Poste suisse impressionne ses homologues dans le monde par son degré d'innovation, affirme ...
La cheffe Susanne Ruoff fière de l'esprit d'innovation de sa firme

La cheffe Susanne Ruoff fière de l'esprit d'innovation de sa firme

Photo: Keystone

La Poste suisse impressionne ses homologues dans le monde par son degré d'innovation, affirme sa patronne Susanne Ruoff. L'objectif est d'en faire profiter sa clientèle dans ses trois secteurs d'activités distincts que sont la distribution, la banque et le transport.

Par exemple, le client veut de plus en plus décider lui-même de la date et du lieu de distribution d'un colis qu'il attend, relève la patronne de La Poste lundi dans un entretien à L'Agefi. Il sera bientôt possible d'aiguiller les envois qui sont encore en cours d'acheminement là où le client souhaite les recevoir. Susanne Ruoff voit un grand potentiel dans ce type de combinaisons intelligentes entre logistique et mobilité.

Pour assurer sa politique d'innovation, La Poste a créé un fonds spécial et consacre un pour mille de son chiffre d'affaires, de plus de 8,2 milliards de francs, au développement de projets. De plus, 'nous réunissons chaque mois nos collaborateurs et clients pour examiner ensemble des propositions sous l'angle de l'innovation. Les plus encourageantes se transforment en business models', illustre la patronne du géant jaune.

Les dirigeants des postes du monde entier avec lesquels ceux de La Poste suisse sont en contact 'sont impressionnés par notre degré d'innovation, en particulier dans les services numériques. Les Suisses ne s'en rendent pas toujours compte, même si le degré de satisfaction de la clientèle est bon', souligne Mme Ruoff.

Nombreux partenariats

La Poste se donne les moyens de ses ambitions en concluant de nombreux partenariats. Elle s'est ainsi associée ces derniers temps par exemple aux écoles polytechniques fédérales pour la recherche en matière de cybersécurité et de robotique. Sur la mobilité, elle collabore avec l'EPFL, la HES du Valais, la Ville de Sion et le canton du Valais.

Dans le banking, le partenaire de La Poste est Swissquote, en matière de vote électronique, c'est avec l'expert espagnol Scytl que l'ex-régie fédérale s'est associée. Et sa patronne de citer encore divers acteurs de la santé pour le dossier électronique des patients ou, dernier partenariat en date, avec les CFF pour un login standard sur la base d'une identité numérique unique.

Protection des données garantie

Ce dernier service pose la question de la sécurité et de la protection des données. 'Cela fait partie de nos préoccupations fondamentales', assure Susanne Ruoff. Et la patronne de garantir qu''aucune information personnelle (de nos clients) n'est transmise et/ou vendue à un tiers'.

Revenant sur la conciliation de trois secteurs d'activité, et trois entités juridiques, Susanne Ruoff en souligne l'avantage. Travailler sur quatre segments distincts est positif: le courrier et les colis (Poste CH), la banque (Postfinance) et le transport (CarPostal).

Chaque hausse d'activité peut compenser la baisse d'une autre, remarque Susanne Ruoff. C'est par exemple le cas de l'augmentation des livraisons de colis avec le boom du e-commerce et de la baisse des volumes de lettres privées, des journaux et du bénéfice de Postfinance, illustre celle qui tient les rênes de l'entreprise depuis près de cinq ans.

A l'interface

Car Mme Ruoff a à coeur que La Poste puisse continuer à l'avenir aussi de fournir le service universel de façon autonome, sans soutien financier de la Confédération. Un objectif essentiel à une époque où les finances publiques sont sous pression. L'an dernier au contraire, La Poste a versé un dividende de 200 millions à la Confédération.

Face à des clients toujours plus demandeurs de services flexibles et accessibles en permanence, Susanne Ruoff constate que La Poste se situe à l'interface entre le physique et le numérique, entre l'activité traditionnelle et les nouvelles technologies. L'enjeu pour La Poste n'est pas de proposer l'un ou l'autre, mais bien l'un et l'autre.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus