La police des transports CFF a procédé à plus de 2000 arrestations en 2016

La police des transports CFF a procédé à 2063 arrestations en 2016, contre 1671 l'année précédente ...
La police des transports CFF a procédé à plus de 2000 arrestations en 2016

La police des transports CFF a procédé à plus de 2000 arrestations en 2016

Photo: Keystone

La police des transports CFF a procédé à 2063 arrestations en 2016, contre 1671 l'année précédente, soit une hausse de 24%.

En raison de la menace terroriste, la présence de la police des transports a été renforcée, explique le porte-parole des CFF Christian Ginsig à la NZZ am Sonntag. Il a également confirmé ces chiffres à l'ats.

Selon Christian Ginsig, les usagers du rail, mais aussi le personnel sont plus attentifs aux éventuels comportements suspects. Ils informent plus rapidement. Le personnel dans les trains a aussi considérablement augmenté ces dernières années.

En parallèle, le nombre d'analyses vidéo a également grimpé, selon le journal alémanique. Celui-ci est passé de 3100 en 2015 à 3800 en 2016.

Les Ministères publics cantonaux y recourent davantage pour rechercher des preuves par exemple. La qualité de l'image s'est également améliorée, indique à l'hebdomadaire Christian Ginsig.

Mieux reconnu

La police des transports compte quelque 190 agents. Une fois interpellées, les personnes sont remises aux polices municipales ou cantonales compétentes.

La police des transports souhaite d'ailleurs disposer des mêmes possibilités que les polices cantonales. Le corps entend organiser encore plus efficacement sa collaboration avec d'autres polices.

Cela fait déjà quelques années que la police des transports réclame par exemple un accès à leurs systèmes d'information. D'après Christian Ginsig, cela faciliterait les choses et améliorerait le travail des agents.

Le corps estime aussi qu'il est souhaitable d'avoir une réglementation plus cohérente concernant les amendes d'ordre. Il s'agit, par exemple, de pouvoir sanctionner plus facilement les personnes qui traversent les voies ferrées sans autorisation.

/ATS
 

Actualités suivantes