Trump reçoit Abe à la Maison Blanche avant un week-end de golf

Le président des Etats-Unis Donald Trump a accueilli vendredi à la Maison Blanche le Premier ...
Trump reçoit Abe à la Maison Blanche avant un week-end de golf

Trump reçoit Abe à la Maison Blanche avant un week-end de golf

Photo: Keystone

Le président des Etats-Unis Donald Trump a accueilli vendredi à la Maison Blanche le Premier ministre japonais Shinzo Abe. Il s'envolera avec lui pour un week-end de golf en Floride avec la volonté affichée de tisser des liens personnels.

Deuxième dirigeant étranger reçu par le président républicain, M. Abe est en quête d'assurances sur le devenir de l'alliance américano-japonaise face notamment à la montée en puissance de l'imposant voisin chinois. Il sait aussi que c'est en parlant investissements et emplois sur le sol américain qu'il aura une oreille attentive du successeur de Barack Obama.

Accueilli en personne par M. Trump à sa descente de voiture, il a ensuite retrouvé ce dernier dans le Bureau ovale pour un entretien qui sera suivi d'une conférence de presse commune. 'Mains fermes!', s'est exclamé M. Trump dans un sourire, dans une allusion apparente à leur partie de golf à venir.

L'appel téléphonique 'extrêmement cordial' annoncé tard dans la nuit jeudi entre Donald Trump et le président chinois Xi Jinping, devrait donner un relief supplémentaire à la rencontre.

Shinzo Abe, qui avait qualifié de 'chaleureuses' ses premières discussions avec Donald Trump à New York quelques semaines après son élection, veut mettre en avant la relation personnelle.

Vendredi matin, lors d'une intervention devant la Chambre de commerce américaine, il a souligné que les relations commerciales entre les Etats-Unis et le Japon étaient basées sur le principe du 'gagnant-gagnant' et qu'il voulait établir une 'relation de confiance' avec le nouveau président américain.

L'Australie, le Mexique, l'Allemagne: nombre de dirigeants de pays alliés des Etats-Unis se sont fait tancer --ou ont été publiquement critiqués-- par le très impulsif nouveau président américain.

Le Premier ministre japonais, qui a été le premier dirigeant étranger à rencontrer M. Trump après son élection grâce à des contacts noués avec son équipe bien en amont, a, lui, jusqu'ici eu droit à un traitement plus cordial. Et espère bien poursuivre dans la même veine.

'Je veux que ce sommet montre que l'alliance entre le Japon et les Etats-Unis va se renforcer avec le président Trump', a-t-il lancé avant de s'envoler pour Washington où il est arrivé jeudi soir. Il a visité vendredi, avant de rencontrer Donald Trump, le cimetière militaire américain d'Arlington, près de Washington.

/ATS
 

Actualités suivantes