Une majorité de Suisses pour limiter les camions dans les Alpes

Septante pour cent des Suisses soutiennent l'objectif constitutionnel de limiter à 650'000 ...
Une majorité de Suisses pour limiter les camions dans les Alpes

Une majorité de Suisses pour limiter les camions dans les Alpes

Photo: Keystone

Septante pour cent des Suisses soutiennent l'objectif constitutionnel de limiter à 650'000 le nombre de camions traversant les Alpes chaque année. C'est ce qui ressort d'un sondage effectué pour l'association Initiative des Alpes présenté jeudi.

Dans les cantons riverains d'Uri et du Tessin, les plus touchés par le transfert de marchandises sur route, le taux grimpe à 90%, écrit jeudi l'association dans un communiqué. Le sondage a été effectué en janvier auprès de 1409 personnes.

L'objectif ancré dans la loi suite à l'acceptation par le peuple de l'initiative des Alpes en 1994 prévoit un maximum de 650'000 trajets de camions à partir de 2018. Or, en 2013, ce chiffre atteignait plus de 1,14 million. Selon le Conseil fédéral, cet objectif ne pourra 'certainement pas être atteint', malgré les progrès réalisés.

'Madame Leuthard, en tant que ministre des transports, doit faire siennes les revendications du peuple. C'est à l'aune de ce résultat également que se mesurera son mandat au Conseil fédéral', a déclaré Jon Pult, président de l'Initiative des Alpes cité dans le communiqué.

Résultat tout aussi clair pour une autre revendication de l'association: 68% des personnes interrogées sont en faveur de mesures supplémentaires pour réduire le nombre de camions. L'Initiative des Alpes a notamment proposé en décembre d'introduire une redevance sur le transit alpin des poids lourds.

Valeurs limites de CO2

L'introduction de valeurs limites ou de certifications sur les rejets de CO2 pour les camions, similaires à celles pour les voitures, est également plébiscitée par les sondés: 80% y adhèrent. En Suisse romande, l'introduction de valeurs limites de CO2 récolte même 85% d'avis positifs, au Tessin 90%.

'Notre objectif n'est pas de compter les camions, mais de protéger la santé des habitants, celle des enfants et des personnes âgées qui souffrent des conséquences de l'air vicié,' a dit la conseillère nationale Marina Carobbio Guscetti (PS/TI), également vice-présidente de l'association, citée dans le communiqué.

L'Initiative des Alpes demande aussi à la Confédération de renforcer les contrôles des poids lourds et de construire le centre prévu à cet effet au sud du Gothard. Comme promis, souligne-t-elle.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus