Le Parlement européen pour la disparition du glyphosate dans l'UE

Le Parlement européen s'est prononcé mardi en faveur d'une élimination progressive du glyphosate ...
Le Parlement européen pour la disparition du glyphosate dans l'UE

Le Parlement européen pour la disparition du glyphosate dans l'UE

Photo: KEYSTONE/EPA/PATRICK SEEGER

Le Parlement européen s'est prononcé mardi en faveur d'une élimination progressive du glyphosate dans l'UE d'ici à la fin 2022. Il s'exprimait à la veille d'un vote à Bruxelles sur le renouvellement de l'autorisation de cet herbicide controversé.

La résolution a été votée à 355 voix pour et 204 contre (et 111 abstentions). Simple avis non contraignant, elle vise toutefois à mettre la pression sur la Commission européenne qui propose aux Etats membres de renouveler la licence du glyphosate pour les 10 prochaines années. La résolution fait aussi écho à la voix de 1,3 million de citoyens qui ont signé une pétition adressée à la Commission européenne pour demander l'interdiction de la substance.

'Nous envoyons un signal fort aux gouvernements nationaux', ont réagi les eurodéputés socialistes Eric Andrieu (France) et Marc Tarabella (Belgique). Pour leur collègue libérale Frédérique Ries, 'la balle est clairement dans le camp' des Etats membres.

Saga de deux ans

Un vote est en effet attendu mercredi au sein du comité d'experts chargé du dossier, composés de représentants des Etats membres: la Commission leur propose de renouveler la licence du glyphosate pour les dix prochaines années. 'Irresponsable', selon l'eurodéputée des Verts Michèle Rivasi.

Plusieurs pays membres - la France, l'Italie et l'Autriche, ont annoncé qu'ils s'y opposeraient. Paris a déjà exprimé sa préférence pour une durée réduite. Il faut une majorité qualifiée - 55% des Etats membres et 65% de la population - pour accepter ou rejeter la proposition de la Commission.

La saga du renouvellement de la licence du glyphosate, qui arrive à expiration en décembre, dure depuis plus de deux ans dans l'UE, en l'absence de décision claire.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus