Trump « ne reproche pas » à Pékin son excédent commercial

Donald Trump a assuré jeudi à Pékin qu'il ne reprochait pas à la Chine son excédent commercial ...
Trump « ne reproche pas » à Pékin son excédent commercial

A Pékin, Donald Trump croit à une

Photo: KEYSTONE/EPA XINHUA

Donald Trump et Xi Jinping se sont retrouvés jeudi à Pékin pour un face-à-face. Le président américain a longuement loué sa 'bonne alchimie' avec le dirigeant chinois et s'est dit convaincu qu'il existait 'une solution' au dossier nord-coréen.

'Notre rencontre ce matin a été excellente (...). Nous avons parlé de la Corée du Nord et je crois, comme vous, qu'il existe une solution', a-t-il déclaré s'adressant à Xi Jinping avec lequel il s'est dit persuadé de pouvoir accomplir 'des choses fantastiques'.

Ce dernier qui recevait Donald Trump au Grand Palais du peuple fait état pour sa part de 'communications accrues' au cours de l'année écoulée au sujet de la question coréenne. La coopération entre les deux premières puissances mondiales est 'la seule option viable', a-t-il d'ailleurs souligné.

Pour M. Trump, cette journée à Pékin pourrait ressembler à un exercice d'équilibriste entre sa volonté d'obtenir une plus grande fermeté de Pékin sur la Corée du Nord et celle de dénoncer l'énorme déséquilibre de la balance commerciale entre les deux puissances.

S'exprimant devant les caméras au début de leur rencontre, Trump a jugé dommageable que ses prédécesseurs à la Maison Blanche aient laissé les échanges commerciaux avec la Chine se dégrader. 'Mais nous allons les rendre équitables pour les deux parties', a-t-il ajouté.

Tapis rouge et troupes

Jeudi matin, le milliardaire américain portant sa célèbre cravate rouge a eu droit, accompagné de sa femme Melania, à une cérémonie en grande pompe, place Tiananmen au coeur de Pékin. Impressionnant enchevêtrement de tapis rouges, accueil par une foule d'enfants aux mines réjouies, passage en revue des troupes: rien n'a été oublié.

'L'approche chinoise consiste à mettre l'accent sur le décorum plutôt que le fond', souligne Bonnie Glaser, du Center for Strategic and International Studies, basé à Washington. 'Avec le président Trump, ils espèrent que cela l'impressionnera et qu'il sera mieux disposé vis-à-vis de la Chine'.

Mercredi, le couple a eu droit à une visite privée de la Cité interdite. 'MERCI pour cet après-midi et cette soirée inoubliables', a tweeté dans la foulée le président septuagénaire, dans un pays où Twitter est banni mais où les visiteurs étrangers peuvent cependant y avoir accès.

Un an après son élection, Donald Trump, qui bat des records d'impopularité, n'arrive pas, loin s'en faut, en position de force face à son homologue chinois. Depuis leur première rencontre dans la luxueuse villa de M. Trump à Mar-a-Lago en Floride il y a sept mois, Xi Jinping a cimenté encore un peu plus son pouvoir à la tête du régime, à la faveur du Congrès quinquennal du Parti communiste chinois (PCC) mi-octobre.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus