Tempête Burglind: la Suisse se réveille et compte les dégâts

La Suisse s'est réveillée jeudi matin avec la gueule de bois, après le passage de la tempête ...
Tempête Burglind: la Suisse se réveille et compte les dégâts

Tempête Burglind: la Suisse se réveille et compte les dégâts

Photo: Keystone/GAETAN BALLY

La Suisse s'est réveillée jeudi matin avec la gueule de bois, après le passage de la tempête Burglind. Alors que les trafics routier et ferroviaire ont repris normalement sur les grands axes, les premières estimations des dégâts atteignent déjà plus de 20 millions.

En Valais, la carte du danger d'avalanche reste rouge dans la plupart des régions. La Confédération a lancé une alerte de niveau 4 annonçant de fortes chutes de neige à toutes les altitudes jusqu'à vendredi matin. Aux Mayens de Conthey, les chalets demeurent vides.

Les quelque 40 habitants évacués mercredi ne pourront pas y retourner avant au moins samedi, a dit à l'ats Philippe Girod, chef d'état-major des Coteaux du Soleil. 'Nous espérons un coup de froid entre vendredi et samedi, qui stabiliserait le manteau neigeux.'

Les propriétaires de chalets ont gagné leur domicile principal en plaine. Seule une ou deux personnes ont dû être relogées.

Trafic moins perturbé

Certains trains ne circulaient pas en matinée au nord-ouest du pays à cause de dégâts provoqués par la tempête, comme entre Glovelier (JU) et La Chaux-de-Fonds (NE). Des bus les remplacent. Le trafic ferroviaire souffre aussi au nord du Tessin, où Burglind a amené de la neige qui continue de tomber avec force jeudi.

Certains trains régionaux sont également supprimés dans les cantons de Berne et de Soleure. La ligne ferroviaire du Gothard demeure par ailleurs fermée en plusieurs endroits à cause du danger d'avalanches consécutif au passage de la tempête. Aux cols de la Furka et de l'Oberalp, tant les voitures que les trains ne circulent toujours pas, et cela pour une durée indéterminée.

Le trafic routier a en revanche repris normalement sur les grands axes. De nombreuses petites routes et tronçons de routes cantonales restent cependant fermées à la circulation pour cause de chute d'arbres, d'enneigement ou de dommages divers. En Suisse romande, c'est surtout le cas en Valais et autour du Chasseral (BE).

Dans le canton de Berne, quelque 4500 ménages restent sans électricité. La veille, environ 40'000 foyers approvisionnés par les BKW (ex-Forces motrices bernoises), onyx et La Goule en avaient été privés, avant un quasi-retour à la normale en fin d'après-midi. Quelque 10'000 ménages du Val-de-Travers (NE) avaient aussi connu des coupures de courant, résorbées après quelques heures.

Plus de 20 millions

Dans le seul canton de Berne, sans doute le plus frappé par la tempête Burglind - ou Eleanor -, les vents ont occasionné des dégâts estimés entre 6 et 10 millions de francs par l'Assurance immobilière Berne (AIB). Celle-ci dénombre jusqu'à 5000 cas, a-t-elle indiqué à la radio alémanique SRF. Son homologue zurichoise a, elle, reçu environ 800 annonces et estime les dommages à plus de deux millions.

Dans les cantons de Lucerne, Zoug et Nidwald, les assurances chiffrent les dégâts à environ 9 millions de francs. A eux trois, ils ont reçu plus de 500 annonces. Les trois autres cantons de Suisse centrale, Uri, Schwyz et Obwald, n'ont eux pas d'assurance immobilière. A Neuchâtel, l'assurance cantonale, qui a reçu quelque 200 annonces, estime les dommages provisoirement à un million.

L'assureur français Axa juge que pour elle les dégâts occasionnés en Suisse par la tempête Burglind se monteront à plus de deux millions de francs. Un chiffre qui pourrait continuer à croître, sans égaler toutefois le niveau de celui de 1999, après le passage de la tempête Lothar.

Dans un communiqué jeudi, la filiale helvétique dit s'attendre à 600 déclarations de sinistres. Elle en a déjà reçu 120. De son côté, La Mobilière avance le même montant, environ deux millions de francs. Jusqu'ici, 800 cas ont été signalés. Les chiffres devraient continuer de grimper.

/ATS
 

Actualités suivantes