Les paiements par carte de crédit dopés par la pandémie

Les consommateurs suisses effectuent de plus en plus leurs paiements par carte de crédit en ...
Les paiements par carte de crédit dopés par la pandémie

Les paiements par carte de crédit dopés par la pandémie

Photo: KEYSTONE/GAETAN BALLY

Les consommateurs suisses effectuent de plus en plus leurs paiements par carte de crédit en raison de la pandémie. Les transactions sans contact sont en passe de devenir la nouvelle norme, selon le Swiss Payment Monitor.

La carte de crédit représente aujourd'hui le moyen de paiement générant les plus importants volumes en Suisse. C'est par ce biais que les consommateurs règlent 24% de leurs dépenses, révèle mercredi l'étude de la Haute école des sciences appliquées de Zurich (ZHAW) et l'Université de St-Gall menée fin 2020 auprès d'un échantillon représentatif de 1400 personnes. Viennent ensuite la facture (22%), la carte de débit (21%) et l'argent liquide (13%), explique Marcel Stadelmann, expert des moyens de paiement auprès de la ZHAW.

En tête de la précédente édition du Swiss Payment Monitor, la carte de débit a été détrônée par la carte de crédit « essentiellement en raison de l'augmentation des achats en ligne depuis l'éclatement de la pandémie », ajoute-t-il.

A l'aune du nombre de transactions, l'argent liquide reste le moyen le plus utilisé, avec une part de 32%, malgré une baisse de 13 points de pourcentage par rapport au dernier pointage, juste devant la carte de débit (31%), ce qui tend à montrer que même les plus petits montants sont toujours plus souvent réglés sans espèces. En moyenne, les Suisses ne portent sur eux plus que quelque 50 francs en liquide, soit 29% de moins que lors du dernier sondage.

/ATS

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus