La réforme de l'AVS serait acceptée, selon deux sondages

La réforme de l'AVS serait acceptée, de même que son financement additionnel, selon deux sondages ...
La réforme de l'AVS serait acceptée, selon deux sondages

La réforme de l'AVS serait acceptée, selon deux sondages

Photo: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

La réforme de l'AVS serait acceptée, de même que son financement additionnel, selon deux sondages. Le clivage hommes-femmes se confirme. L'initiative contre l'élevage intensif serait en revanche rejetée tandis que la loi sur l'impôt anticipé ne réunit pas de majorité.

La réforme de l'AVS, qui prévoit un relèvement de l'âge de la retraite des femmes, serait acceptée à 59%, respectivement 55%, selon le second sondage de la SSR et le troisième sondage de Tamedia et 20 Minuten, tous deux publiés mercredi.

Les auteurs du sondage de la SSR notent que la courbe de formation de l'opinion évolue vers le 'non', le camp du 'oui' ayant perdu 5 points de pourcentage par rapport au précédent sondage, tandis que le camp du 'non' en a gagné autant. Et de noter que l'issue attendue de la votation le 25 septembre est toutefois plus serrée que les intentions de vote.

Les auteurs du sondage de Tamedia/20 Minuten notent pour leur part que les valeurs n'ont que peu changé par rapport au précédent sondage. Le 'oui' a gagné trois points de pourcentage tandis que le 'non' en a perdu tout autant.

Romands et Tessinois plus sceptiques

Le clivage hommes-femmes se confirme. Sept hommes sur dix approuvent le texte tandis que les femmes le rejettent plus ou moins fortement selon le sondage (51% SSR, 58% Tamedia). Le clivage gauche-droit se confirme également. Les partisans du PS et des Verts rejettent la réforme tandis que les partis bourgeois l'approuvent.

Des différences s'observent aussi selon les régions linguistiques. Si les Suisses alémaniques sont nettement en faveur de la réforme de l'AVS (entre 58% et 64%), les Romands et les Tessinois sont plus sceptiques, les camps du 'oui' et du 'non' étant proches des 50% dans ces régions. Le camp de 'non' a un léger avantage en Suisse romande (entre 49% et 52%).

Le second objet relatif à l'AVS, soit l'augmentation de la TVA pour la financer, serait aussi accepté. Ici aussi un clivage hommes-femmes se dessine, bien que les femmes y soient moins opposées qu'à la réforme. Selon le sondage de Tamedia/20 Minuten, elles rejetteraient de justesse le texte (51%) tandis que celui de la SSR prévoit un 'oui' féminin à 56%. Les deux sondages relèvent une forte approbation des hommes (entre 65% et 70%).

La hausse de la TVA obtient un clair soutien auprès des partisans du PLR, des Vert'libéraux et du Centre tandis que ceux du PS la rejettent.

Initiative sur l'élevage intensif rejetée

Le soutien à l'initiative sur l'élevage intensif s'est encore érodé et elle serait désormais rejetée, plus au moins fortement selon les sondages (52% SSR, 60% Tamedia). Le clivage hommes-femmes se retrouve également pour cet objet. Les hommes rejettent clairement l'initiative tandis que les femmes disent un petit 'oui' (53%) selon le sondage de la SSR, un petit 'non' (52%) selon celui de Tamedia/20 Minuten.

L'initiative est soutenue par les sympathisants du camp rose-vert et des Vert'libéraux tandis que les partisans de l'UDC, du PLR et du Centre la rejettent à plus de 70%.

Indécis encore nombreux sur l'impôt anticipé

Dernier objet soumis au peuple, la modification de la loi sur l'impôt anticipé ne réunit pas de majorité, dans un sens ou dans l'autre. Le sondage de la SSR place le camp du 'oui' à 47% et celui du 'non' à 44% tandis que celui de Tamedia/20 Minuten voit le 'non' en première position à 48% et le 'oui' à 40%. Bien que plus basse que lors des sondages précédents, la part des indécis reste importante (entre 9% et 12%).

Les partisans du PLR sont les plus fervents défenseurs du texte tandis que ceux du PS et des Verts y sont le plus opposés. Les hommes y sont plus favorables que les femmes.

Le sondage de la SSR a été réalisé par l'institut gfs.bern entre le 31 août et le 7 septembre auprès de 8642 titulaires du droit de vote. La marge d'erreur est de +/- 2,8 points de pourcentage. Le sondage de Tamedia/20 Minuten a été réalisé par l'institut LeeWas les 7 et 8 septembre auprès de 17'377 personnes, dont 3907 en Suisse romande. La marge d'erreur est de +/- 1,2%.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus