Credit Suisse annonce un emprunt de 50 milliards de francs à la BNS

Credit Suisse a annoncé jeudi qu'elle allait emprunter 50 milliards de francs à la Banque nationale ...
Credit Suisse annonce un emprunt de 50 milliards de francs à la BNS

Credit Suisse annonce un emprunt de 50 milliards de francs à la BNS

Photo: KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER

Credit Suisse a annoncé jeudi qu'elle allait emprunter 50 milliards de francs à la Banque nationale suisse (BNS) pour se 'renforcer', après s'être effondrée la veille en Bourse. La banque a aussi annoncé une série d'opérations de rachat de dette pour 3 milliards.

La banque en difficultés 'entreprend une action décisive pour renforcer à titre préventif ses liquidités', a-t-elle précisé dans un communiqué publié jeudi matin. Ces fonds supplémentaires vont renforcer le coeur de métier du groupe et l'activité avec la clientèle.

L'établissement, qui s'est retrouvé en pleine tempête boursière la veille, a indiqué qu'en utilisant 39 milliards de francs de cet emprunt, il sera en mesure de renforcer davantage, 'avec effet immédiat', son ratio de liquidités.

Concernant les opérations de rachat de dette, Credit Suisse a détaillé avoir fait une offre en numéraire pour dix titres de dette en dollars pour un montant total maximum de 2,5 milliards de dollars, ainsi que sur quatre obligations en euros pour un montant maximum de 500 millions d'euros.

Pour le directeur général du numéro deux bancaire helvétique, Ulrich Körner, 'ces mesures démontrent les actions décisives entreprises pour renforcer Credit Suisse', saluant au passage le soutien de la BNS et du régulateur Finma.

Le groupe bancaire zurichois, classé d'importance systémique par les autorités helvétiques, affichait à la fin de l'année dernière un ratio de fonds propres durs (Tiers 1) de 14,1%, contre 12,6% fin septembre. Le ratio d'endettement (CET1) était lui à 5,4%, en hausse par rapport aux 4,1% de fin septembre. Celui mesurant le niveau des liquidités atteint actuellement environ 150%.

Intervention de Paris et Washington

L'action Credit Suisse a lourdement chuté mercredi, dans un marché alimenté par les craintes pour le secteur bancaire. Le principal actionnaire du groupe bancaire zurichois, Saudi National Bank (SNB), a encore jeté de l'huile sur le feu en excluant tout nouveau soutien financier. A la clôture de la Bourse suisse, le titre s'est enfoncé de 24,2% à 1,697 franc, se rattrapant quelque peu après un nouveau plus bas historique à 1,55 franc.

Plus tard en soirée, la BNS et l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (Finma) avaient assuré le groupe de leur soutien. 'Le Credit Suisse satisfait aux exigences en matière de capital et de liquidités imposées aux banques d'importance systémique. En cas de besoin, la BNS mettra des liquidités à la disposition du Credit Suisse', avaient déclaré la BNS et la Finma dans un communiqué commun.

Revenant sur les turbulences sur les marchés financiers ce mercredi, qui ont affecté les titres bancaires au niveau mondial et Credit Suisse tout particulièrement, les deux institutions ont insisté 'qu'il n'existe aucun risque de contagion directe entre les problèmes auxquels sont confrontés certains établissements bancaires aux Etats-Unis et le marché financier suisse', faisant référence aux faillites des établissements américains SVB, Signature Bank et Silvergate Bank.

Face aux turbulences sur les marchés financiers, la Première ministre française Elisabeth Borne a demandé aux autorités suisses de régler les problèmes de l'établissement de la Paradeplatz. 'Ce sujet est du ressort des autorités suisses. Il doit être réglé par elles', avait-elle affirmé devant le Sénat.

Aux Etats-Unis, le département au Trésor avait indiqué être en lien avec ses homologues des autres pays concernant la banque Credit Suisse, et surveiller la situation.

/ATS
 

Actualités suivantes