La consommation d'électricité en Suisse en légère baisse en 2022

En 2022, la Suisse a consommé moins d’électricité qu'en 2021, soit 57 milliards de kilowattheures ...
La consommation d'électricité en Suisse en légère baisse en 2022

La consommation d'électricité en Suisse en légère baisse en 2022

Photo: KEYSTONE/GAETAN BALLY

En 2022, la Suisse a consommé moins d’électricité qu'en 2021, soit 57 milliards de kilowattheures (kWh). Cette baisse de 1,9% correspond à la consommation annuelle de 220'000 ménages. Les appels à économiser l'énergie y ont contribué.

En 2022, la conjoncture économique (+2,1%) et l’évolution démographique (+0,82) ont fait progresser la consommation, indique jeudi l'Office fédéral de l'énergie (OFEN). Mais les températures plutôt douces, l’amélioration de l’efficacité énergétique et les soucis d'approvisionnement liés à la guerre en Ukraine ont contribué à la faire baisser.

La consommation nationale a atteint à 61,3 milliards de kWh, desquels il faut déduire les pertes liées au transport et à la distribution (4,3 milliards de kWh). La baisse (-7,2%) se ressent surtout au quatrième trimestre, particulièrement clément. Les analyses plus détaillées disponibles en octobre 2023 fourniront plus d'informations sur les facteurs qui ont influencé la consommation d’électricité, ajoute l'OFEN.

Production en baisse aussi

La production nationale d'électricité a diminué de 1,1% en 2022, s’établissant à 63,5 milliards de kWh. Après déduction de 5,6 milliards de kWh pour la consommation des pompes d’accumulation, la production totalise 57,9 milliards de kWh. Par rapport à 2021, la production n'a été supérieure qu'au dernier trimestre.

Les installations hydroélectriques (centrales au fil de l’eau et centrales à accumulation) ont produit 15,2% d’électricité de moins que l’année précédente. A noter que depuis juillet 2022, la nouvelle centrale de pompage-turbinage de Nant de Drance figure dans la statistique.

Les quatre centrales nucléaires helvétiques ont produit 24,7% d'énergie de plus qu'en 2021, soit 23,1 milliards de kWh. Une hausse que l'OFEN explique par une légère augmentation de la puissance d'une part et par une consommation propre réduite dans la centrale de Leibstadt rénovée d'autre part. En 2022, la disponibilité du parc nucléaire suisse a progressé à 89,5% (71,9% en 2021).

Les centrales hydroélectriques ont assuré 52,8% de la production totale d’électricité et les centrales nucléaires 36,4%. Les 10,8% restants sont issus des centrales thermiques conventionnelles et des installations renouvelables.

Prix plus que doublés

En 2022, la Suisse a importé 33,1 milliards de kWh et en a exporté 29,7 milliards de kWh. Le solde importateur s’est donc élevé à 3,4 milliards de kWh, contre 2,4 milliards en 2021.

En termes financiers, l'OFEN rappelle que les prix ont plus que doublé par rapport à l’année précédente. Au final, la Suisse enregistre un léger solde positif du commerce extérieur de 71 millions de francs, après un solde négatif de 258 millions l'année précédente, selon les chiffres de l’Office fédéral de la douane et de la sécurité des frontières (OFDF).

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus