Acheter un bien immobilier redevient plus cher que louer

Acheter un bien immobilier redevient pour la première fois depuis 13 ans plus cher que louer ...
Acheter un bien immobilier redevient plus cher que louer

Acheter un bien immobilier redevient plus cher que louer

Photo: KEYSTONE/GAETAN BALLY

Acheter un bien immobilier redevient pour la première fois depuis 13 ans plus cher que louer. Cette tendance, soutenue par la hausse des taux hypothécaires fixes, devrait se renforcer au cours des prochains mois, indique lundi une étude de Credit Suisse.

Au premier trimestre 2022, les propriétaires d'un appartement ou d'une maison ont dû débourser une prime de 3,1% par rapport aux locataires alors qu'en début d'année dernière, ils profitaient encore d'un rabais de 15,5%.

Le taux hypothécaire fixe de cinq ans a notamment connu une forte progression: il s'est inscrit à presque 2% à la fin du premier trimestre contre 1,1% au début de 2021, rappellent les spécialistes de la banque aux deux voiles.

'En combinaison avec la solide hausse des prix (des biens immobiliers), ceci a pour effet que la remise de propriété est devenue une prime en l'espace de quelques trimestres seulement', fait remarquer l'étude.

Par contre, les acheteurs qui se décident pour une hypothèque Saron continuent de bénéficier d'un rabais de propriété.

Les personnes intéressées par l'achat d'un bien immobilier devraient ainsi diminuer mais étant donné que les activités de construction sont en recul et que très peu d'objets sont disponibles sur le marché, 'nous supposons que la demande restera excédentaire et que les prix immobiliers continueront d'augmenter', estiment les économistes.

Les propriétaires actuels devraient cependant ne pas être affectés par la hausse des taux immédiatement car la plupart (80%) ont choisi un taux fixe.

A l'avenir, les taux d'intérêt des hypothèques fixes devraient continuer à s'étoffer. 'Après la dernière hausse, nous nous attendons au cours des 12 prochains mois à une nouvelle hausse modérée, mais le taux d'intérêt moyen du 2e trimestre dépassera celui du trimestre précédent', anticipe Credit Suisse. Acheter un bien continuera ainsi à être plus cher que louer.

Suite au taux hypothécaire bas après le début de la crise financière de 2008-2009, il était devenu commun que les charges financières pour un logement en propriétaire soient inférieures à celles de la location. Auparavant cela n'était cependant pas le cas.

/ATS
 

Actualités suivantes