Affaires en repli pour ABB au 3e trimestre

Malgré un envol du bénéfice net, reflet du produit de la vente à Hitachi de parties de l'unité ...
Affaires en repli pour ABB au 3e trimestre

Affaires en repli pour ABB au 3e trimestre

Photo: KEYSTONE/EPA/FOCKE STRANGMANN

Malgré un envol du bénéfice net, reflet du produit de la vente à Hitachi de parties de l'unité Power Grids, ABB affiche une performance en repli au 3e trimestre.

Confronté aux effets de la pandémie de Covid-19, le géant zurichois de l'électrotechnique a vu ses commandes, ses ventes et sa rentabilité se contracter en l'espace d'un an.

Entre juillet et fin septembre, le bénéfice net attribuable aux seuls actionnaires d'ABB s'est envolé à 4,53 milliards de dollars (4,07 milliards de francs), contre 515 millions douze mois auparavant, écrit vendredi ABB. Ce résultat comporte cependant un produit de 5 milliards lié à la cession au japonais Hitachi de l'essentiel des activités de l'unité Power Grids.

Le résultat d'exploitation avant intérêts, impôts et amortissements (Ebita) a pour sa part fléchi de 2% à 787 millions de dollars. A taux de change constants, le repli s'est inscrit à 5%. La marge correspondante s'est cependant améliorée de 30 points de base à 12%.

Les ventes ont quant à elles diminué de 4% à 6,58 milliards de dollars. Hors effets de change et changements du périmètre de consolidation, le chiffre d'affaires s'est aussi contracté sur une base organique de 4%. ABB est ainsi parvenu à faire mieux que durant le trimestre précédent durant lequel les revenus avaient chuté de 10% sur une base ajustée.

L'évolution s'est révélée similaire pour les entrées de commandes, lesquelles ont reculé en termes organiques de 8% à 6,11 milliards de dollars. Au 2e trimestres, les ordres reçus par ABB avaient plongé de 14%.

La performance globale du groupe s'est toutefois révélée supérieure aux attentes des analystes. Sondés par AWP, ceux-ci avaient anticipé des recettes moyennes de 6,24 milliards de dollars, des entrées de commandes de 6,06 milliards et une Ebita de 675 millions.

Evoquant la suite de l'exercice, ABB table sur un quatrième partiel difficile, les revenus devant se tasser au regard du trimestre sous revue. Toutefois, les marges devraient encore une fois progresser en variation annuelle.

/ATS