Allemagne: l'énergie fait grimper l'inflation en septembre à 10,0%

L'inflation en Allemagne a bondi en septembre à 10,0% sur un an, la valeur la plus élevée enregistrée ...
Allemagne: l'énergie fait grimper l'inflation en septembre à 10,0%

Allemagne: l'énergie fait grimper l'inflation en septembre à 10,0%

Photo: KEYSTONE/AP/MICHAEL PROBST

L'inflation en Allemagne a bondi en septembre à 10,0% sur un an, la valeur la plus élevée enregistrée depuis décembre 1951, en raison de la flambée des prix de l'énergie dans le sillage de la guerre en Ukraine, selon des chiffres provisoires publiés jeudi.

L'indice des prix a gagné 2,1 points en glissement annuel par rapport à août, selon l'institut de statistiques Destatis.

L'évolution de l'indice des prix harmonisé, qui sert de référence par la Banque centrale européenne, culmine quant à elle à + 10,9% sur un an.

L'institution monétaire est déterminée à ramener l'inflation en zone euro dans les clous de son mandat, à 2%, ce qui l'a déjà amenée à relever deux fois ses taux depuis juillet, de 1,25 point en tout, avant d'autres pas prévus dans les mois à venir.

Dans le détail, les prix en Allemagne restent tirés par l'explosion continue des prix de l'énergie, causée par la guerre en Ukraine. Ils ont progressé de 43,9% sur un an en septembre.

Le chancelier allemand Olaf Scholz a annoncé jeudi le déblocage de 200 milliards d'euros pour précisément plafonner les prix de l'énergie qui pèsent pour les ménages et les entreprises.

'Un plafonnement des prix du gaz pourrait atténuer quelque peu l'inflation à court terme', commente Ulrich Kater, chef économiste chez Deka.

'Cependant, les choses ne s'amélioreront vraiment que si les capacités de transport de gaz liquide peuvent être rapidement étendues au cours de l'année à venir', ajoute-t-il.

Les prix de l'alimentation continuent aussi de grimper, sous l'effet de la guerre et des sécheresses. Leur hausse atteint 18,7% sur un an, selon Destatis.

À cela s'ajoutent les effets sur les prix des interruptions continues des chaînes d'approvisionnement en raison de la pandémie de Covid-19.

Par ailleurs, deux mesures en vigueur cet été et qui ont expiré fin août - un rabais sur le carburant et le billet de train mensuel à 9 euros - 'devraient avoir eu un impact sur le taux d'inflation' en septembre, ajoute Destatis sans en quantifier l'effet.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus