Ancien directeur d'ASE condamné à neuf ans de prison

L'ancien directeur d'ASE Investment a été condamné jeudi à neuf ans de prison pour escroquerie ...
Ancien directeur d'ASE condamné à neuf ans de prison

Ancien directeur d'ASE condamné à neuf ans de prison

Photo: Keystone

L'ancien directeur d'ASE Investment a été condamné jeudi à neuf ans de prison pour escroquerie par métier par le tribunal de district de Laufenburg, à Eiken (AG). La fraude commise au sein de cette société de gestion de fortune porte sur 170 millions de francs.

Le principal accusé, l'ancien directeur d'ASE, a été reconnu coupable d'escroquerie par métier, de gestion déloyale et de faux dans les titres. Il est aussi condamné à une peine pécuniaire de 360 jours-amendes à 30 francs (10'800 francs).

Le procureur avait requis onze ans de prison contre ce Suisse de 50 ans qui a reconnu les faits pendant l'instruction. La défense avait plaidé une peine ne dépassant pas quatre ans de réclusion. Le prévenu est en détention depuis son arrestation au printemps 2012. Les juges ont tenu compte du fait que le prévenu a collaboré avec les enquêteurs en leur fournissant des informations et qu'il a fait preuve de repentir.

Gestion déloyale et blanchiment

L'ancien président du conseil d'administration d'ASE, un Suisse de 43 ans, a été condamné à cinq ans de prison pour gestion déloyale, gestion fautive et blanchiment d'argent. Il doit aussi payer une peine pécuniaire de 240 jours-amendes à 160 francs (38'400 francs). Le procureur avait requis 7 ans de prison et la défense avait plaidé l'acquittement.

L'ancien conseiller à la clientèle d'ASE à la Banque cantonale de Bâle-Ville (BKB), un Suisse de 53 ans, a été condamné à 18 mois de prison avec sursis. Le procureur avait demandé trois ans de prison et la défense avait plaidé l'acquittement. La BKB était la banque de dépôt d'ASE, ce qui a contribué à donner confiance aux clients.

Créances compensatrices

L'ancien directeur et l'ancien président du conseil d'administration doivent aussi verser des créances compensatrices de 30 millions de francs. La BKB a déjà accepté de verser plus de 50 millions de francs aux clients d'ASE. Cette affaire avait coûté son poste au directeur de la BKB de l'époque.

Le jugement n'est pas encore entré en force. Les considérants écrits seront connus au début du mois de février. Il est très probable qu'il y aura recours et que l'affaire sera portée devant le Tribunal cantonal.

ASE Investment était installée à Frick (AG). Elle avait son siège à Engelberg (OW). La société proposait notamment des produits dans le commerce de devises. Elle a été active de 2006 à 2012. Selon l'acte d'accusation, des irrégularités massives ont été commises: dès 2006, le principal accusé a simulé des gains et dissimulé des pertes.

'Edifice de mensonges'

Il a ainsi constitué un 'édifice de mensonges' si élaboré qu'il était impossible pour les clients de se rendre compte de l'escroquerie. ASE promettait des 'placements très lucratifs' avec des rendements allant jusqu'à 18%. Le Ministère public a identifié 2500 victimes de cette fraude, dont 639 se sont portés partie civile.

Le procureur a parlé de 'la plus grosse affaire de criminalité économique du canton d'Argovie'. L'acte d'accusation compte 192 pages, 592 en y ajoutant les annexes. L'ensemble des documents concernant cette affaire remplissent 448 classeurs fédéraux.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes