Après le rachat chinois, les « sites suisses de Syngenta renforcés »

Le rachat par le groupe chinois ChemChina renforce Syngenta, a déclaré Jürg Witmer, administrateur ...
Après le rachat chinois, les « sites suisses de Syngenta renforcés »

Après le rachat chinois, les

Photo: KEYSTONE/MAXIME SCHMID

Le rachat par le groupe chinois ChemChina renforce Syngenta, a déclaré Jürg Witmer, administrateur principal indépendant du groupe agrochimique bâlois, dans une interview à la NZZ am Sonntag. Selon lui, le site de Monthey (VS) va rester la plus grande usine.

'ChemChina est orienté sur le long terme et nous ne devons pas nous justifier à chaque trimestre', a ajouté Jürg Witmer. Selon lui, le nouveau chef Erik Fyrwald a transformé l'entreprise et lui a enlevé ses racines pharmaceutiques.

'C'était nécessaire car nous avions des coûts élevés à Bâle', a ajouté Jürg Witmer, qui a repris la fonction d'administrateur principal indépendant à Michel Demaré après son retrait fin 2017.

Pas de délocalisation

Jürg Witmer rejette les craintes de certains de voir la recherche de Stein (AG) et la production de Monthey (VS) délocalisées en Chine. L'administrateur principal indépendant est convaincu que ChemChina n'est pas intéressé à saigner une entreprise, qu'il a payée 43 milliards de dollars (41,9 milliards de francs au cours actuel).

'Les Chinois ont besoin de nous, exactement comme nous d'eux', a précisé Jürg Witmer. Stein appartient à la pointe de la recherche mondiale agronomique et Monthey reste la plus grande usine. Dans le centre de recherche argovien de Stein, le groupe bâlois emploie 320 personnes et à Monthey 870 collaborateurs.

Jürg Witmer est membre du conseil d'administration de Syngenta depuis 2006. Connaisseur de la Chine, il est la personne de contact avec ChemChina, dont il connaît le président du conseil d'administration Ren Jianxin depuis longtemps.

/ATS