Aucune grosse infrastructure suisse touchée par les hackeurs russes

Aucune infrastructure critique suisse ne serait concernée par le cyberespionnage lié à la Russie ...
Aucune grosse infrastructure suisse touchée par les hackeurs russes

Aucune grosse infrastructure suisse touchée par les hackeurs russes

Photo: Keystone

Aucune infrastructure critique suisse ne serait concernée par le cyberespionnage lié à la Russie qui avait touché les réseaux électriques européens mercredi. Les experts de la Confédération étudient néanmoins l'ampleur du cas.

'Actuellement, des vérifications quant aux possibles victimes sont en cours', a indiqué vendredi à l'ats une analyste de la centrale d'enregistrement et d'analyse pour la sûreté de l'information (MELANI) de la Confédération . 'A notre connaissance, aucune infrastructure critique n'a été concernée' en Suisse, ajoute-t-elle.

L'entreprise américaine de sécurité informatique Symantec avait révélé mercredi qu'un groupe de cyberespionnage lié à la Russie avait piraté des réseaux électriques en Europe, dont en Suisse, et aux Etats-Unis. Ce cas de piratage informatique faisait craindre des pannes provoquées à distance.

Depuis plusieurs années, le groupe de pirates informatiques Dragonfly 2.0 s'en prend à des cibles occidentales, utilisant la méthode du hameçonnage pour pénétrer dans leur système informatique et y ouvrir un accès clandestin. Mais depuis le début de l'année, il s'est 'concentré' sur les systèmes énergétiques, contre lesquels il a multiplié les attaques, explique Symantec.

'Dragonfly 2.0 semble vouloir comprendre comment fonctionnent les installations énergétiques et prendre le contrôle de leurs systèmes opérationnels', précise l'entreprise américaine.

/ATS
 

Actualités suivantes