Axa Winterthur a vu son bénéfice progresser en 2017

Axa Winterthur a vu son bénéfice net progresser de 9,9% l'an dernier, à 801 millions de francs ...
Axa Winterthur a vu son bénéfice progresser en 2017

Axa Winterthur a vu son bénéfice progresser en 2017

Photo: KEYSTONE/WALTER BIERI

Axa Winterthur a vu son bénéfice net progresser de 9,9% l'an dernier, à 801 millions de francs. Le volume d'affaires de l'assureur zurichois a lui légèrement fléchi de 1,3%, pour atteindre 10,9 milliards.

Quant au bénéfice opérationnel, il a grimpé de 8,4% sur un an, à 899 millions de francs, indique jeudi l'entreprise contrôlée par le groupe français Axa, qui abandonnera dès le mois de mars dans sa raison sociale le mot Winterthur.

Cet indicateur a bénéficié d'un très bon résultat actuariel. Il a d'autre part profité d'un solide résultat des placements alternatifs de capitaux et de la baisse des frais de couverture des risques de change, précise l'assureur.

Hausse des primes

Le volume d'affaires dans l'assurance de dommages et accidents a augmenté de 1,5% pour atteindre 3,4 milliards de francs, un résultat principalement dû aux affaires d'entreprises. Les affaires de particuliers sont pour leur part restées stables.

Les tempêtes de grêle et les dommages dus aux intempéries à l'été 2017 ont pesé sur le résultat de ce segment à hauteur de 100 millions de francs. Malgré cela, le ratio combiné conserve un 'très bon niveau de 86,2%, grâce à une discipline constante en matière de coûts et à des gains sur liquidation plus élevés'.

Sur une base nette, Axa Winterthur a pu augmenter de 9459 le nombre d'assurances de l'inventaire du ménage et des véhicules automobiles. Les 'excellentes' valeurs de l'année précédente n'ont cependant pas pu être égalées, notamment dans les affaires en ligne de l'inventaire du ménage.

Cela d'autant que le taux d'annulation est reparti à la hausse, en raison de la forte pression sur le prix, précise l'assureur. Ce facteur explique la chute de 35,3% par rapport à l'année précédente.

Recul dans la prévoyance professionnelle

Dans la prévoyance professionnelle, les primes brutes ont reculé de 2,6% à 6,5 milliards de francs, en raison d'une baisse des versements uniques. Les primes annuelles sont pour leur part restées stables.

Les nouvelles affaires ont reculé de 9,6% par rapport à 2016, pour s'établir à 208 millions de francs. Cette baisse s'explique par la politique de souscription sélective appliquée dans l'assurance complète, note le groupe zurichois.

Dans les assurances individuelles du secteur Vie, le volume d'affaires s'est replié de 2,4% à 963 millions de francs, en raison d'une baisse des versements uniques. Globalement, ce secteur souffre des taux bas et des tensions sur le marché qui en découlent.

Les primes annuelles ont en revanche augmenté de 1%. Enfin, les nouvelles affaires ont fléchi de 17,8%, pour atteindre 80 millions de francs.

Entrée sur le marché de la santé

Dans le nouveau domaine de la prévoyance santé, près de 11'000 contrats ont pu être vendus dès les premiers mois, se réjouit encore Axa Winterthur. La plupart entrant en vigueur en 2018, ils ne se répercuteront sur les résultats qu'à partir de l'année prochaine.

Grâce à l'entrée sur le marché de la santé et à la coopération avec Tamedia dans le domaine de la mobilité, le groupe zurichois estime avoir franchi une étape importante dans sa stratégie 2020. Celle-ci repose sur la numérisation du coeur de métier, la conquête de nouveaux secteurs d'activité et le développement de la culture d'entreprise.

/ATS
 

Actualités suivantes