Basilea Pharmaceutica passe un accord de licence avec Pfizer

Basilea Pharmaceutica a conclu un accord de licence avec le laboratoire pharmaceutique américain ...
Basilea Pharmaceutica passe un accord de licence avec Pfizer

Basilea Pharmaceutica passe un accord de licence avec Pfizer

Photo: Keystone

Basilea Pharmaceutica a conclu un accord de licence avec le laboratoire pharmaceutique américain Pfizer pour l'antifongique Cresemba. Le groupe biotechnologique bâlois recevra un paiement initial de 70 millions de francs.

Basilea pourra par la suite prétendre, selon la réalisation de certaines étapes commerciales et réglementaires, à des paiements supplémentaires pouvant atteindre 427 millions de dollars (410 millions de francs), indique mercredi le groupe bâlois dans un communiqué.

Ce dernier recevra également des droits de licence compris dans le milieu d'une fourchette à deux chiffres sur les ventes de Pfizer, dans les régions définies par l'accord. Le groupe américain aura le droit de produire le Cresemba, un médicament contre les infections mycosiques mortelles, et de le commercialiser en Europe - à l'exception des pays nordiques - ainsi qu'en Russie, en Turquie et en Israël.

'Grâce à cette transaction, nous avons maintenant établi des partenariats pour le Cresemba dans la plupart des plus importants marchés mondiaux', s'est réjoui le directeur commercial de Basilea David Veitch. D'autres accords pour les marchés restants sont en cours de préparation.

La transaction offrira également une flexibilité financière supplémentaire à Basilea pour réaliser des transactions ciblées dans les secteurs des anti-infectieux et de l'oncologie, a précisé le directeur général Ronald Scott. L'accord est encore soumis à l'approbation des autorités de régulation.

Objectifs relevés

Cet accord permet à Basilea de relever ses objectifs financiers pour l'ensemble de l'année. L'entreprise bâloise table désormais sur des coûts d'exploitation réduits, compris entre 9 et 10 millions de francs en moyenne par mois, ainsi qu'une perte opérationnelle mensuelle d'environ 2 à 3 millions.

En février, la société tablait encore sur des frais opérationnels de 10 millions de francs par mois. L'objectif de perte mensuelle moyenne avait été établi à 3 millions.

Eu égard à la collaboration avec Pfizer, les ventes totales de produits devaient atteindre 11 millions de francs sur l'année. La contribution au résultat 2017 de la transaction est estimée à 6 millions.

/ATS
 

Actualités suivantes