Bostryche, sécheresse et tempêtes ont marqué la récolte de bois

La récolte de bois a atteint 5,2 millions de mètres cubes en 2018, soit 11% de plus que l'année ...
Bostryche, sécheresse et tempêtes ont marqué la récolte de bois

Bostryche, sécheresse et tempêtes ont marqué la récolte de bois

Photo: KEYSTONE/URS FLUEELER

La récolte de bois a atteint 5,2 millions de mètres cubes en 2018, soit 11% de plus que l'année précédente. Cette hausse est principalement due à la prolifération des bostryches, qui ont profité de la sécheresse, et aux dégâts causés par les tempêtes de début d'année.

C'est la première fois depuis 2011 que la récolte dépasse 5 millions de mètres cubes, indique mardi l'Office fédéral de la statistique (OFS). Ce dernier s'est basé sur ses propres données forestières, mais aussi sur celles du réseau d'exploitations forestières de l'Office fédéral de l'environnement (OFEV).

Comme l'année précédente, la récolte a augmenté pour tous les assortiments de bois, sauf pour le bois d'énergie en bûches. La hausse a été particulièrement forte pour le bois de grumes, dont la récolte a atteint 2,7 millions de m3 (+14%).

Le bois d'énergie de copeaux (+10%) et le bois d'industrie (+16%) ont aussi contribué à cette deuxième plus importante récolte depuis dix ans. Pas de changement en revanche pour le bois d'énergie en bûches, qui poursuit sa tendance à la baisse (-0,74 million de m3).

Bostryches sur le Plateau

La récolte de feuillus est en légère baisse de 1,6 million de m3, tandis que celle de résineux a augmenté de 0,6 million. L'épicéa a été particulièrement touché par les bostryches, ce qui a contraint les propriétaires à en couper nettement plus que prévu.

La récolte de bois a le plus augmenté sur le Plateau (+22%). La hausse a été moyenne dans les Préalpes (+8%) et dans les Alpes (+6%). Dans le Jura, la récolte n'a pratiquement pas varié sur un an. Ces chiffres montrent que le bostryche a été le plus actif sur le Plateau au cours de l'été sec de 2018.

Les plus importantes récoltes ont eu lieu dans les cantons de Berne (0,99 million de m3), de Zurich (0,51 million), d'Argovie (0,45 million) et de Vaud (0,40 million). Ces quatre régions totalisent près de la moitié du bois récolté en Suisse l'an dernier.

Déficit stable

D'un point de vue économique, les quelque 670 entreprises forestières de Suisse ont enregistré des recettes cumulées de 539 millions de francs, pour des dépenses de 578 millions. Malgré le contexte économique, il en résulte un déficit semblable à celui de 2017, d'environ 39 millions.

Le prix du bois brut des grumes de résineux a baissé d'environ 2% par rapport à l'année précédente. Malgré les grandes quantités de bois endommagé mis sur le marché, la baisse des prix est donc restée limitée pour l'assortiment principal. Près de la moitié des entreprises forestières ont ainsi pu afficher un résultat d'exploitation positif.

/ATS
 

Actualités suivantes