Brexit: Bruxelles fixe au 31 décembre 2020 la fin de la transition

La période de transition qui doit amortir la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne (UE) ...
Brexit: Bruxelles fixe au 31 décembre 2020 la fin de la transition

Brexit: Bruxelles fixe au 31 décembre 2020 la fin de la transition

Photo: Keystone/EPA/STEPHANIE LECOCQ

La période de transition qui doit amortir la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne (UE) ne se prolongera pas au-delà du 31 décembre 2020, a annonce mercredi la Commission européenne. Cela représente 21 mois après la date du divorce effectif.

Londres ne bénéficiera pas d'une transition 'à la carte', a précisé Michel Barnier, le négociateur en chef des Européens. Il a réaffirmé que toutes les dispositions du marché unique européen s'appliqueraient au Royaume-Uni durant cette période.

Après avoir acté la semaine dernière des 'progrès suffisants' sur les modalités du divorce, les dirigeants européens ont décidé de passer à la phase 2 des négociations sur le Brexit, qui porte sur cette période de transition et sur la relation future entre Londres et les Européens.

Le document rendu public mercredi par la Commission fixe les lignes directrices qui vont orienter le travail des négociateurs européens au cours de cette seconde phase. 'Les arrangements de transition devraient s'appliquer dès la date d'entrée en vigueur de l'accord de retrait et ne devraient pas durer au-delà du 31 décembre 2020', peut-on lire dans ce document de quatre pages.

Atténuer le 'saut dans le vide'

La date retenue coïncide avec l'échéance des actuels engagements budgétaires européens, qui courent sur sept ans.

La période de transition est censée atténuer le 'saut dans le vide' que redoutent les entreprises britanniques au lendemain du divorce, fixé à la fin mars 2019. La première ministre britannique, Theresa May, s'y est ralliée dans un discours prononcé fin septembre à Florence, évoquant alors une période d'environ deux ans, soit jusqu'au 29 mars 2021.

Les 'recommandations' sur cette transition présentées par M. Barnier doivent être approuvées fin janvier par les Etats membres. Les négociations avec les Britanniques pourront alors s'ouvrir officiellement. Les Européens espèrent s'entendre avec Londres sur les grands principes de la période de transition d'ici le mois de mars, après quoi ils souhaitent commencer à discuter du cadre de leur future relation commerciale.

Leur objectif est de parvenir dès octobre 2018 à un accord de retrait incluant les modalités du divorce et de la période de transition, ainsi qu'une déclaration conjointe en annexe définissant les grandes lignes des liens futurs avec Londres.

/ATS
 

Actualités suivantes