Canicule: L'Acropole d'Athènes partiellement fermée aux visiteurs

L'Acropole d'Athènes, monument emblématique antique et site le plus visité de Grèce, a fermé ...
Canicule: L'Acropole d'Athènes partiellement fermée aux visiteurs

Canicule: L'Acropole d'Athènes partiellement fermée aux visiteurs

Photo: KEYSTONE/AP/PETROS GIANNAKOURIS

L'Acropole d'Athènes, monument emblématique antique et site le plus visité de Grèce, a fermé au public mercredi en milieu de journée pour cinq heures en raison de la canicule qui sévit dans le pays, a constaté l'AFP.

'Le ministère de la Culture informe qu'aujourd'hui, le site archéologique de l'Acropole sera fermé de 12h00 à 17h00 locales' (11h00 GMT à 16h00 suisses), avait indiqué auparavant ce ministère, alors que des températures pouvant atteindre 43°C sont attendues en Grèce mercredi et jeudi pour la première canicule de l'année.

Le site, classé au patrimoine mondial de l'Unesco et pris d'assaut par les touristes, pourrait également voir cette mesure s'appliquer dans les prochains jours.

La Grèce, pays méditerranéen coutumier des canicules, connaît de fortes chaleurs depuis plusieurs jours avec un pic attendu mercredi et jeudi.

Les températures devraient largement dépasser les 40°C dans de nombreuses régions du pays, selon les services météorologiques.

A Athènes, ville densément peuplée et à la circulation automobile intense, le thermomètre voit rouge avec 40°C attendus mercredi et 42°C jeudi.

Dans la nuit de mardi à mercredi, vers minuit, il faisait 30°C dans le centre de la capitale grecque, selon les services météorologiques.

Historique

'Cette vague de chaleur entrera dans l'histoire', a estimé le météorologue Panagiotis Giannopoulos sur la chaîne de télévision publique ERT.

'C'est la première fois qu'elle survient si tôt' dans ce pays méditerranéen pourtant coutumier des températures estivales élevées.

'Depuis 2000, nous avons connu plusieurs vagues de chaleur en juin (...) mais aucune avant le 15 juin', a-t-il également assuré.

Le ministère de la Crise climatique et de la Protection civile a parlé mercredi d'un risque d'incendie 'très élevé' dans huit régions, notamment dans l'Attique qui entoure la capitale grecque et dans une partie du Péloponnèse.

Les autorités ont pris ces derniers jours de nombreuses mesures pour faire face à cette vague de chaleur, la première cette année en Grèce.

Dans plusieurs régions, les écoles resteront fermées mercredi et jeudi, notamment à Athènes, tandis que le ministère du Travail a recommandé le télétravail aux employés du secteur public.

Une salle climatisée est également ouverte dans la station de métro Syntagma, en plein centre de la capitale, afin que les Athéniens qui le souhaitent puissent se rafraîchir, selon la régie des transports urbains.

La Croix-Rouge a distribué près de 12'000 bouteilles d'eau dans le centre d'Athènes et sur le site archéologique de l'Acropole.

L'ONG est intervenue 'dans des dizaines d'incidents (blessures légères, écorchures, essoufflement, évanouissements, etc.) survenus aux visiteurs'.

Fréquentation record

L'Acropole d'Athènes, au sommet duquel se trouve le temple du Parthénon, avait déjà dû fermer ses portes en juillet 2023 lors d'un épisode caniculaire de deux semaines, inédit dans sa durée.

La Grèce avait alors été frappée par des incendies ravageurs qui ont détruit quelque 175'000 hectares durant l'été 2023.

L'Acropole d'Athènes a enregistré l'an dernier un nombre record de visiteurs, avec près de 4 millions, soit une hausse de plus de 31% en un an.

Sa fréquentation ne cesse de croître en raison notamment des touristes embarqués à bord de navires de croisière qui font escale au Pirée, le grand port proche de la capitale.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus