Considéré comme un restaurant, le Glacier Express impose le pass

Depuis une semaine, le certificat Covid est obligatoire pour emprunter le Glacier Express qui ...
Considéré comme un restaurant, le Glacier Express impose le pass

Considéré comme un restaurant, le Glacier Express impose le pass

Photo: KEYSTONE/PETER KLAUNZER

Depuis une semaine, le certificat Covid est obligatoire pour emprunter le Glacier Express qui relie Zermatt (VS) à St-Moritz (GR). Disposant d'un service gastronomique, le train est considéré comme un restaurant et donc soumis au plan de protection qui s'y rapporte.

L'accès au train panoramique qui traverse les alpes valaisannes et grisonnes est actuellement uniquement accordé aux passagers pouvant présenter un certificat Covid ainsi qu'une pièce d'identité valides, rapporte mardi le Walliser Bote dans son édition du jour. Cette décision est liée au fait que le Glacier Express propose à ses passagers un service de restauration, quel que soit le wagon dans lequel ces derniers se trouvent.

Le Glacier Express traverse trois cantons, le Valais, Uri et les Grisons, ce qui complique la tâche de la société exploitante, dont le siège est à Andermatt (UR). Le canton d'Uri 'nous a clairement fait savoir qu'il faudrait se plier au plan de protection établi pour la restauration', indique à Keystone-ATS Annemarie Meyer, directrice de Glacier Express AG, copropriété des opérateurs Matterhorn-Gotthard-Bahn et Chemins de fer rhétiques.

Depuis le 13 septembre, le champ d'application du certificat Covid a été étendu par le Conseil fédéral notamment aux restaurants mais pas aux transports publics. Seuls les wagons-restaurants sont ainsi touchés par cette extension. 'Comme il y a un service gastronomique dans tous les wagons du Glacier Express et que les clients avaient déjà réservé dans cette optique, on ne pouvait plus changer le concept. Par conséquent, le canton a décidé d’appliquer la règle à tout le Glacier Express', détaille Annemarie Meyer.

Pas une première

Ce n'est pas la première fois, que la société doit faire avec des décisions cantonales différentes. En décembre, à la suite de la fermeture imposée aux restaurants grisons, les passagers ne pouvaient plus manger en traversant le canton, rappelle la directrice. Il était en revanche possible de faire appel au service de restauration une fois en terres uranaises et valaisannes.

Depuis le début de la pandémie, les conditions d’utilisation des trains Glacier Express, qui attirent touristes internationaux et locaux, ont été modifiées une douzaine de fois, souligne Annemarie Meyer. Depuis ce dernier changement, la porte-parole constate toutefois une ambiance 'plus joyeuse et détendue' dans les wagons du train puisque l’obligation de certificat 'entraîne la suppression de toutes les autres mesures telles que l’obligation de porter un masque'.

'Difficile à dire', en revanche si la mesure va peser sur les futures réservations, relève encore Annemarie Meyer. Pour l'heure, les annulations liées à cette extension sont, pour le reste de la saison d’été de l’ordre de moins de 5%.

Prendre à l'emporter

Pour rappel, le certificat Covid n'est pas obligatoire pour emprunter les transports publics. Il l'est en revanche dans les voitures restaurants depuis le 13 septembre. Les clientes et clients qui commandent à l'emporter n'y sont pas soumis, rappellent aussi les CFF sur leur site internet.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus