Coronavirus: La Suisse entre lundi dans un régime plus strict

De nouvelles mesures entrent en vigueur à partir de lundi pour lutter contre le coronavirus ...
Coronavirus: La Suisse entre lundi dans un régime plus strict

Coronavirus: La Suisse entre lundi dans un régime plus strict

Photo: KEYSTONE/PETER KLAUNZER

De nouvelles mesures entrent en vigueur à partir de lundi pour lutter contre le coronavirus. Les magasins ne vendant pas des biens de consommation courante resteront fermés, le télétravail devient obligatoire et les rencontres seront limitées à cinq personnes.

La Suisse renoue avec le semi-confinement. Ces nouvelles mesures annoncées par le Conseil fédéral mercredi dernier et en vigueur dès lundi doivent contenir la circulation des nouvelles variantes plus contagieuses du virus, venues du Royaume-Uni et d'Afrique du Sud. L'objectif est d'éviter une troisième vague brutale en février, selon le ministre de la santé Alain Berset.

Les mesures devraient rester en place jusqu'au 28 février. Contrairement au semi-confinement du printemps dernier, les écoles demeurent ouvertes. Par contre, les portes des commerces vendant des biens non essentiels restent closes. Les marchandises peuvent toutefois être commandées à l'avance et récupérées sur place.

Durant ces six prochaines semaines, peuvent rester ouverts: les magasins d'alimentation, les pharmacies, les magasins qui vendent des moyens auxiliaires médicaux (lunettes, appareils auditifs, etc.), les points de vente des opérateurs de télécommunication, les magasins de réparation et d’entretien (blanchisseries, ateliers de couture, cordonneries, services de serrurerie, garages automobiles et magasins de vélo).

Limiter les trajets

Les magasins de bricolage et de jardinage, les quincailleries, les fleuristes ou encore les stations-service et les kiosques peuvent aussi continuer leurs activités. Tout comme les fournisseurs de services tels que les banques, les coiffeurs, les bureaux de Poste ou les agences de voyage.

Les entreprises doivent respecter dès lundi l'obligation du télétravail partout où c'est possible sans efforts disproportionnés. Si les employés doivent malgré tout se rendre sur place, ils doivent porter un masque dès qu'ils sont plusieurs dans une même pièce. Cette règle s'applique dans tous les espaces clos, y compris les voitures.

Les personnes à risque doivent être mieux protégées. Le droit au télétravail ou à une protection équivalente sur le lieu de travail ou encore à un congé est introduit. Si les employés à risque ne peuvent pas être suffisamment bien protégés, ils peuvent rester chez eux et recevoir la totalité de leur salaire.

Maximum 5 personnes, enfants compris

Le Conseil fédéral a également décidé de restreindre les réunions privées à cinq personnes, adultes ou mineures, que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur. Le règlement s'applique aussi bien dans les lieux privés que publics. Il est recommandé de limiter les réunions privées à deux ménages.

Les restaurants et bars, discothèques, lieux culturels, centres de loisirs et installations sportives continuent à être fermés jusqu'au 28 février au moins. L'enseignement à distance doit se poursuivre dans les hautes écoles. Les événements publics sont interdits.

Domaines skiables ouverts

Les cantons continuent à décider de l'ouverture des domaines skiables. Ils ne peuvent autoriser leur exploitation que si la situation épidémiologique le permet et si les capacités de traçage des contacts et les places dans les hôpitaux sont suffisantes.

Il est toujours demandé aux gens de rester chez eux et de limiter au maximum les contacts sociaux. Il est aussi demandé de s'abstenir de tout voyage non urgent à l'étranger.

/ATS
 

Actualités suivantes