Credit Suisse prévoit de racheter « au moins un milliard de francs »

Credit Suisse précise les contours de son rachat d'actions propres. Le numéro deux bancaire ...
Credit Suisse prévoit de racheter « au moins un milliard de francs »

Credit Suisse prévoit de racheter

Photo: KEYSTONE/MELANIE DUCHENE

Credit Suisse précise les contours de son rachat d'actions propres. Le numéro deux bancaire helvétique entend acquérir ses titres pour 'au moins un milliard de francs, sous réserve des conditions économiques et de marché'.

Dans un communiqué diffusé vendredi, Credit Suisse rappelle que le conseil d'administration a approuvé un montant maximal de 1,5 milliard de francs dans son programme annoncé il y a un mois. Présentée le 12 décembre dernier, l'opération débutera le 14 janvier et prendra fin le 30 décembre prochain.

Les actions nominatives de Credit Suisse Group (CSG) seront rachetées sur une deuxième ligne de négoce à la Bourse Suisse (SIX Swiss Exchange) après déduction de l'impôt fédéral anticipé et annulées par le biais d'une réduction de capital. Celle-ci sera proposée à l'occasion de la prochaine assemblée générale ordinaire des actionnaires.

Sur la base du cours de clôture des actions CSG jeudi à la Bourse suisse de 11,56 francs, le volume de rachat maximum de 1,5 milliard correspondrait au rachat de 129,8 millions d'actions CSG, soit 5,08% du capital-actions et des droits de vote de Credit Suisse.

Deuxième ligne de négoce

Une deuxième ligne de négoce sera établie sur SIX le 14 janvier 2019 aux fins du rachat des actions CSG destinées à la réduction de capital, précise le communiqué. Seul l'établissement pourra acheter des actions sur cette deuxième ligne de négoce (par l'intermédiaire de la banque mandatée pour l'exécution du programme de rachat d'actions), en vue de la réduction de capital subséquente.

Un programme de rachat de la même ampleur - 1,5 milliard de francs - a par ailleurs été annoncé pour 2020, conformément à la décision du conseil d'administration.

Le négoce ordinaire des actions ne sera pas affecté par la deuxième ligne de négoce et se poursuivra normalement. Les actionnaires de Credit Suisse souhaitant vendre leurs titres pourront le faire soit sur la ligne de négoce ordinaire, soit les vendre à la banque sur la deuxième ligne de négoce en vue de la réduction de capital.

A aucun moment la banque n'est tenue de racheter les actions proposées sur la deuxième ligne de négoce, mais agira comme acheteur en fonction des conditions du marché.

Importante participation en propre

Les ventes d'actions sur la deuxième ligne de négoce seront assujetties à l'impôt fédéral anticipé d'un taux de 35% sur la différence entre le prix de rachat et la valeur nominale.

En date du 8 janvier 2019, Credit Suisse détenait directement ou indirectement 70'582'215 actions CSG (sous forme de titres et de dérivés sur actions), correspondant à 2,76 % du capital-actions et des droits de vote. Avec une participation de 5,21%, Qatar Holding, le fonds souverain de l'émirat du Qatar, représente le principal actionnaire de la banque aux deux voiles.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus