Credit Suisse s'empare d'un tiers du brésilien Modalmais

Le numéro deux bancaire helvétique Credit Suisse a conclu avec la banque en ligne brésilienne ...
Credit Suisse s'empare d'un tiers du brésilien Modalmais

Credit Suisse s'empare d'un tiers du brésilien Modalmais

Photo: KEYSTONE/MELANIE DUCHENE

Le numéro deux bancaire helvétique Credit Suisse a conclu avec la banque en ligne brésilienne Modalmais un accord stratégique prévoyant le rachat par le premier de jusqu'à 35% du capital-actions du second, selon un communiqué diffusé mardi.

Les contours financiers de la transaction n'ont pas été divulgués, mais selon le journal économique brésilien Valor Econômico, la transaction valorise Modalmais aux alentours de 5 milliards de reais brésiliens (environ 900 millions de francs au cours du jour) et ne devrait pas avoir d'incidence sur la trésorerie de Modalmais.

L'opération devrait être réalisée moyennant l'exercice d'options qui prévoient le rachat d'actions appartenant au propriétaire de l'entreprise, Diniz Ferreira Baptista, et à d'autres dirigeants.

Les deux établissements sont complémentaires dans leurs activités. Selon les termes de l'accord, Credit Suisse pourra proposer ses services dans le domaine des emprunts structurés, des fonds et des actions aux quelque un million de clients de Modalmais.

Modalmais restera dirigée par son fondateur et ses principaux lieutenants, poursuit le communiqué.

A en croire Valor, les pourparlers ont débuté fin 2019, dans un contexte marqué par 'la conviction que les taux resteraient à un bas niveau au Brésil et que les investisseurs resteraient à la recherche d'alternatives plus rentables, acceptant des risques plus élevés et renonçant aux liquidités'.

Les discussions se seraient ensuite accélérées de manière inattendue au début du printemps avec l'éclatement de la pandémie de Covid-19, sous l'impulsion 'des politiques imposées d'isolement social et le recours intensif à la technologie'.

Toujours selon le média brésilien, Credit Suisse dispose dans ses activités de banque privée au Brésil d'une masse sous gestion de 230 milliards de reais (un peu plus de 41 milliards de francs). Fin avril, la banque aux deux voiles avait fait état d'actifs sous gestion à hauteur de 1370,5 milliards de francs au total, après 1507,2 milliards au bouclement de 2019.

/ATS
 

Actualités suivantes