De nombreux acquéreurs intéressés par la marque Bruno Piatti

Un jour après l'ouverture de la faillite, de nombreux acquéreurs ont montré leur intérêt pour ...
De nombreux acquéreurs intéressés par la marque Bruno Piatti

De nombreux acquéreurs intéressés par la marque Bruno Piatti

Photo: Keystone

Un jour après l'ouverture de la faillite, de nombreux acquéreurs ont montré leur intérêt pour la marque Bruno Piatti, a indiqué vendredi à l'ats l'office des faillites de Wallisellen (ZH). La firme traverse une phase délicate suite aux difficultés de sa maison mère.

Le Blick avait rapporté jeudi que l'activité du fabricant zurichois de cuisines était suspendue avec effet immédiat. Entre 150 et 180 employés sont concernés. Ils ont été renvoyés à la maison avec l'ouverture de la faillite. Pour rappel, Bruno Piatti avait obtenu début août un sursis concordataire provisoire de trois mois devant lui permettre de se refaire une santé.

La page internet de l'entreprise précise désormais dans sa version allemande qu''avec le jugement du tribunal de district de Bülach, Bruno Piatti AG ayant son siège à Dietlikon est déclaré en faillite'. Des informations seront données mardi et mercredi prochains au siège de l'entreprise, selon le message figurant sur la page d'accueil. Le site en français n'est, lui, plus atteignable.

L'administration de la faillite envisage de liquider dans les plus brefs délais les objets mobiliers de la société, tels que les cuisines, les stocks de marchandises ou les meubles, avec une vente globale ou au détail. Les acquéreurs intéressés par la marque peuvent s'adresser par écrit à l'office des faillites de Wallisellen jusqu'au 31 octobre.

Cette démarche et les délais sont conformes à la pratique habituelle dans les cas de faillite, a précisé le porte-parole de l'office des faillites de Wallisellen.

Propriétaire en difficultés chroniques

Le nom de Bruno Piatti est connu dans toute la Suisse. En Suisse romande, le groupe possède des représentations via des partenaires locaux à Boudry, Fleurier (NE), Chésopelloz, Romont (FR), Bussigny-près-Lausanne (VD), Haute-Nendaz (VS) et Carouge (GE).

Bruno Piatti exploite les marques Piatti et Forster Cuisines, à Arbon (TG). L'entreprise zurichoise est depuis 2014 une filiale du groupe allemand Alno, présent dans plus de 60 pays et ayant réalisé un chiffre d'affaires de 522 millions d'euros (594 millions de francs au cours actuel) en 2015.

Numéro des fabricants de cuisine outre-Rhin, l'entité allemande Alno a demandé sa mise en faillite mi-juillet. Le groupe établi dans le Bade-Wurtemberg rencontre des difficultés financières depuis plusieurs années.

La maison mère a lancé un plan d'assainissement devant lui permettre de renouer avec un bénéfice opérationnel cette année. Quelque 350 de ses 2100 emplois ont par ailleurs été supprimés. Les filiales d'Alno à l'étranger ne sont toutefois pas concernées par la demande de mise en faillite. Alno (Suisse) a par ailleurs obtenu lundi un sursis concordataire provisoire de trois mois courant jusqu'au 11 décembre.

/ATS
 

Articles les plus lus